Digital : l’AFA lance l’e-constat et la commission numérique

A travers l’e-constat, une application commune à tous les assureurs, l’AFA livre sa première grande réalisation. Autre signal fort, la commission numérique a également été installée.

A partir du 1er décembre, les assurés de véhicules terrestre à moteur pourront réaliser un constat depuis leur smartphone. L’Association française de l’assurance (AFA), représentée par son président, Bernard Spitz et son vice-président, Pascal Demurger,ont annoncé, le lancement ce 18 novembre de l’application e-constat, disponible prochainement sur toute les bonnes plateformes de téléchargement.

Développée après “18 mois de travail, un travail de place“, l’application naît 50 ans après son ancêtre papier. L’Afa n’a pas voulu communiquer sur le montant de l’investissement, ni même sur des perspectives d’utilisation ou de téléchargement de l’application. Un projet de ce type a été mené aux Pays-Bas et affichait, il y a deux ans, un taux d’utilisation de 5%. Mais deux ans, à l’échelle du numérique, c’est long.

Prévue pour fonctionner sur un smartphone ou deux simultanément, avec la possibilité de pré-enregistrer plusieurs véhicules, d’envoyer des photos et de tout faire “au doigt” (croquis et signature notamment) l’application développée par Darva semble très complète.
Avec un projet monté depuis 18 mois, le e-constat est d’ores et déjà installé, ou en cours d’installation dans les compagnies et mutuelles d’assurances.

La commission numérique est (aussi) lancée

Mais l’important est ailleurs pour l’Afa. Avec cette première sortie commune, qui plus est sur un sujet de place mais accessible au (très) grand public, l’association montre sa volonté de construction commune. Représentant la totalité des assureurs auto français, l’Afa a toute la légitimité pour sortir une application non commerciale.

Parallèlement à cette annonce, les président et vice-président ont expliqué qu’ils avaient, le matin même, mis en place la commission numérique, la première commission Afa, née après le rapprochement de la FFSA et du Gema.
Si une communication sera faite dans les prochains jours, Virginie Fauvel (Allianz) en prend la présidence. “Représentante FFSA”, elle sera accompagnée d’Antoine Ermeneux, directeur de la transformation stratégique chez Covéa (mais anciennement Maaf), en tant que “Gema”. La répartition équitable se poursuit sur les 20 membres de la commission, avec 10 issus des membres de la FFSA et 10 du Gema. Arnaud Chaput, FFSA, sera secrétaire de la commission, supervisé par le délégué général, Arnaud Chneiweiss.

Si l’e-constat représente la première brique de ce travail commun, les transformations numérique ou digitales des assureurs devraient donner du travail à cette commission, en attendant les commission Dommages et Assurances de personne, dont les installations sont prévues pour le premier trimestre 2015.