Courtage : Willis Towers Watson réorganise son board

willis Tower
La Willis Tower à Chicago.

Willis Towers Watson annonce d’importants changements au sein de son conseil d’administration. Inga Beale, Fumbi Chima, Michael Hammond et Shelly Swanback rejoignent le board du géant du courtage pour superviser son plan de transformation opérationnelle.

Willis Towers Watson annonce les arrivées d’Inga Beale, Fumbi Chima, Michael Hammond et Shelly Swanback au sein de son conseil d’administration. Ce remaniement est appuyé par la direction du fonds activiste Elliott Investment Management, entré récemment au capital du courtier, « pour superviser l’exécution du nouveau plan stratégique de la société », peut-on lire dans un communiqué. Ce plan de transformation opérationnelle constitue ainsi la nouvelle feuille de route du groupe après l’opération de fusion avortée avec Aon cet été. Jaymin Patel et Victor Ganzi quittent pour leur part le groupe.

« Dans le cadre de la transition du nouveau PDG et de l’ajout de nouveaux membres du conseil le 1er janvier 2022, le conseil d’administration établira également un comité de transformation opérationnelle », peut-on lire ensuite. Baptisé « OT Committee » et composé d’Inga Beale, Michael Hammond, Shelly Swanback et Paul Thomas, ce dernier fera des recommandations à l’ensemble du board « concernant la surveillance des initiatives de la direction pour améliorer l’efficacité opérationnelle et aider à superviser la mise en œuvre du plan de transformation opérationnelle de la société ». WTW envisage notamment de réaliser 300M de dollars d’économies de coûts de fonctionnement d’ici la fin de 2024.

Albingia

Compagnie d’assurance française, 100% indépendante, Albingia accompagne les courtiers, depuis bientôt 60 ans, dans l’assurance des risques des entreprises. Composées d’équipes à l’expertise reconnue, ses 7 délégations régionales sont de véritables centres de décision autonomes et sont garantes d’une réelle proximité avec les courtiers français. C’est à leurs côtés qu’Albingia a fait le choix d’assurer le développement des entreprises françaises.

Contacter Albingia


Que pensez-vous du sujet ?