Cop21 : Les assureurs européens saluent l’accord

0

La fédération européenne des assureurs et réassureurs, Insurance Europe saluent les « progrès capitaux accomplis à l’occasion de la COP21 ».

A l’issue d’un marathon de négociations, les 195 pays membres de la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique sont parvenus à accoucher de « L’accord de Paris ». Un accord qualifié d’historique par Laurent Fabius, président de la Cop21 et ministre des Affaires étrangères.

Pour Insurance Europe, la fédération des assureurs et réassureurs européens, « il est extrêmement important que l’élan acquis par le biais de cet accord soit maintenu et que les gouvernements prennent des mesures pour limiter le réchauffement climatique et préparer les sociétés aux effets du changement climatique grâce à une meilleure adaptation. »

L’accord de Paris prévoit en effet de limiter la hausse de la température « bien en-deçà des 2°C » et fixe 1,5°C comme seuil à atteindre. Il est ainsi prévu d’atteindre un pic des émissions mondiales de gaz à effet de serre dès que possible pour, par la suite, parvenir à « un équilibre entre les émissions d’origine anthropique et les absorptions par des puits de carbone au cours de la deuxième moitié du siècle ».

Le texte met en outre l’accent sur « l’équité » de la contribution en enjoignant les pays à participer à l’effort selon leur contribution dans le changement climatique et leur niveau de richesse. Les pays en développement seront soutenus par l’intermédiaire d’une enveloppe de 100Mds de dollars par an (91M d’euros) d’ici à 2020.

Pour parvenir à ces objectifs, les pays doivent livrer leurs engagements en termes de réduction des gaz à effet de serre. Ils seront revus tous les 5 ans. Pour l’heure, 187 pays sur 195 ont remis leur copie, mais les niveaux délivrés s’inscrivent dans une trajectoire de +3°C.

La première révision de ces engagements nationaux interviendra en 2025.

Ci-dessous l’accord final établi à l’issue des négociations.