Brexit : quelles conséquences pour l’assurance européenne ?

Barclays publie une note concernant l’impact du Brexit sur le secteur de l’assurance en Europe.

Les experts de la banque Barclays estiment que les annonces de résultats semestriels des assureurs constitueront un bon indicateur des compagnies perdantes et gagnantes après le résultat du référendum britannique en faveur du Brexit. Selon Barclays, Prudential et RSA se trouvent clairement dans le camp des gagnants, profitant de l’affaiblissement de la livre. De la même manière, les résultats du courtier Hiscox ont démontré que la situation post-Brexit lui avait été favorable, en particulier la faiblesse de la livre sterling.

Toujours performants

Les assureurs britanniques sont quant à eux « dans l’œil du cyclone » selon Barclays, qui craint un impact du Brexit sur leurs fonds propres et leur ratio de solvabilité. Le secteur devrait alors jouer sur tous les leviers à sa disposition pour influer de manière positive sur ce ratio. Néanmoins, les actions qui pourraient être prises pour protéger les fonds propres pourraient amputer les bénéfices de ces compagnies.
Barclays estime cependant que les compagnies d’assurance dommages britanniques restent très performantes, notamment grâce au regain de croissance de l’assurance auto. Hastings serait ainsi le principal bénéficiaire de la reprise de l’assurance auto et de la hausse des primes, ce qui lui permet même de dépasser ses objectifs d’IPO (introduction en bourse).
Au final, les sujets les plus préoccupants en Europe restent la faiblesse des taux d’intérêt pour les assureurs vie et les coûts engendrés par les catastrophes naturelles pour les assureurs dommages. Les effets d’un futur Brexit sont donc (pour l’instant) relativement indolores.