ANI : Où en sont les entreprises ?

Selon une étude* Audirep pour l’Association française de l’assurance (AFA) et la FNMF, le grande majorité des entreprises concernées par l’ANI ont d’ores et déjà sauté le pas. Plus de la moitié d’entre elles souhaitent choisir leur assureur.

Dans environ 5 mois, la complémentaire santé sera obligatoire pour tous les salariés. Les publicités diffusées à la télévision, dans la presse papier et à la radio, et les flirts de certains assureurs avec les experts-comptables n’y sont peut être pas pour étrangers. La généralisation de la complémentaire santé est en effet globalement bien assimilée par les entreprises. Selon l’étude Audirep, 80% des TPE et 87% des PME/ETI/GE déjà équipées en ont déjà entendu parler.

Certains, et même une majorité, ont franchi le pas. Alors que le marché s’attendait au gros de la commercialisation des contrats collectifs à partir de la rentrée, 71% des TPE et 85% des PME, des ETI et des GE proposent déjà une couverture santé à leurs salariés.

Certes, il demeure encore beaucoup de kilomètres à couvrir et d’heures de négociation pour aller chercher les clients potentiels restants. Mais ils sont prêts à être cueillis. Les 29% et les 15% qui n’ont encore rien signé se déclarent en effet bien informées pour respectivement 84% et 96% d’entre elles.

Mieux, 47% des entreprises interrogées sont attachées à la liberté de pouvoir choisir leur assureur. Un choix permis par la censure des clauses de désignation, remplacées par les clauses de recommandation. Ainsi 41% des TPE et 45% des PME/ETI/GE suivront la recommandation de l’organisme choisi par leur branche.

*Etude menée au téléphone, du 10 mars au 20 avril 2015, auprès d’un échantillon total de 1.131 entreprises françaises (405 TPE de 1 à 9 salariés et 726 PME/ETI/GE de 10 salariés et plus) représentatif de la population française.