Agents généraux : Pascal Chapelon, nouveau président du syndicat Réussir, face à de nouveaux défis

Les agents généraux d’assurance Axa ont élu Pascal Chapelon nouveau président du syndicat Réussir dans une période de bonnes relations avec la compagnie.

Après six ans de présidence, Michel Picon a passé la main lors du Congrès du syndicat Réussir qui se tenait à Cannes les 28 et 29 novembre. Pascal Chapelon, ancien vice-président du syndicat et agent général à Chalon-sur-Saône (71) a été élu président sans surprise, avec 97% des voix. Luc Bouard, président de la région ouest a été de son côté élu vice-président tandis que Thierry Suin, président de la région Nord-Est est devenu secrétaire général.

A la différence d’autres réseaux d’agents généraux, les relations entre les agents généraux et la compagnie Axa sont plutôt bonnes. Et ce malgré une hausse des tarifs sur les lignes auto, habitation ou encore construction assez importante. La construction, particulièrement sinistrée, va connaître une hausse de 10% pour 2014. Un état de fait que les agents ont accepté, malgré les difficultés de faire passer le message aux clients. “Pourquoi devons-nous, chaque année, revenir sur ce sujet”, s’interroge le nouveau président de Réussir lors de son discours devant Nicolas Moreau, PDG d’Axa France.

En fin de congrès, Réussir a organisé la traditionnelle session de questions réponses entre la salle et Nicolas Moreau, Jacques de Peretti, directeur général Axa Particuliers Professionnels et Jad Ariss, directeur général Axa Entreprises. Les uns et les autres ont répondu au feu nourri des questions portant sur le thèmes des apports de clients, qu’ils viennent d’internet ou de prescripteurs, de la gestion de sinistres, de l’équipement des agents comme des difficultés pour eux à obtenir une réponse de la compagnie, un point illustré lors du discours de Pascal Chapelon par les messages du serveur vocal d’Axa. La taille des agences ou le nouveau calcul du ratio combiné via un ECR (Economic combined ratio – ratio combiné économique, incluant les rémunérations des actionnaires et les résultats financiers) qui s’est dégradé, surtout sur la branche construction, étaient aussi au centre des débats.

La direction générale de la compagnie a tenté de rassurer et d’expliquer sa stratégie. Pour autant, les agents sont repartis du Congrès assez déçus. “Les réponses sont souvent à côté des questions”, confie Corinne, agent générale. “Ils répondent, certes, mais comme certaines réponses ont déjà été entendues, elles ne se concrétisent pas”. Yves est plus tranché encore : “nous entendons les réponses habituelles, mais elles ne sont pas claires alors que les questions sont précises. Ils font leur job”, a-t-il conclu.

Le Congrès s’est terminé sur un hommage au travail de Michel Picon, ancien président de Réussir et sur son apport dans les relations avec la compagnie, comme dans la mise en place d’un syndicat d’agents Axa à l’échelle internationale. Vice-président de l’Agea et toujours militant, il a promis de revenir dès l’an prochain “assis dans la salle” parmi ses collègues. Pour les agents, la parenthèse du Congrès refermée, l’activité va reprendre avec ces hausses de tarifs qui vont les mettre face à des clients mécontents.