Acquisition : La vente de ILFC, filiale d’AIG, compromise

Et si AIG n’arrivait pas à vendre sa filiale ILFC à des investisseurs chinois? La vente qui court depuis de nombreuses semaines, pourrait être sérieusement compromise.

Décidément, la vente d’ILFC, filiale de location-vente d’avions d’AIG, est laborieuse. Pire, elle pourrait ne jamais voir le jour. En effet, selon une information de l’AFP, la vente est plus que jamais compromise. Deux investisseurs sur trois, New China Trust Co., un fonds d’investissement, et China Aviation Industrial Fund ont quitté le consortium, ce qui ne laisse que le fonds d’investissement P3 comme potentiel acquéreur d’ILFC.

Déjà le 5 août, des signes avant-coureur de capotage se faisaient sentir. L’AFP nous avait informé que la vente d’ILFC était fortement menacée. Une menace qui émanait du retard de paiement du groupe d’acheteurs chinois. L’assureur américain avait d’ailleurs envisagé une cotation.

En décembre 2012, AIG avait statué sur la vente à ce groupe d’investisseurs chinois après de longs mois de réflexion. Le rachat par ce consortium devait être à hauteur de  80,1% d’ILFC pour environ 4,23Mds de dollars avec une option sur 9,9% supplémentaires du capital.

Pour autant, il semblerait que les discussions continuent.

(avec AFP)