LMDE et Cnam : A chacun son rôle

Les étudiants bénéficiant du régime obligatoire de sécurité sociale de la LMDE ne devraient plus avoir de problèmes de remboursements dès les premières semaines d’octobre 2015 a annoncé Nicolas Revel, directeur général de la Cnamts. 

Dès la rentrée 2015, les étudiants affiliés à l’Assurance maladie via la LMDE bénéficieront d’une nouvelle offre de service. En effet, la LMDE sera adossée au régime général de l’Assurance maladie à partir du 1er octobre 2015. En découle une redistribution des missions ainsi que du personnel de La mutuelle étudiante. Bien qu’annoncée, la convention n’est pas encore signée, elle devrait être formalisée fin juin.

Selon Nicolas Revel, directeur de la Caisse nationale d’Assurance Maladie, “l’Assurance Maladie s’engage à ce que les étudiants accèdent dès la prochaine rentrée à une prise en charge plus simple, plus rapide et efficace. Cette qualité de service est celle que nous déployons pour nos 52 millions d’assurés; elle s’impose d’autant plus pour les étudiants dont 50 % vivent avec moins de 600 euros par mois.”

Lors de la conférence de presse tenue le 28 mai 2015, Nicolas Revel s’est engagé à améliorer les délais de versement des prestations maladies et maternité et à résoudre les problèmes de remboursement dans les semaines suivant l’application de la convention, soit le 1er octobre 2015.

Par ailleurs, la Cnamts s’est également engagée à maintenir 480 postes. Des salariés de la LMDE, seule une centaine resteront chargés de la LMDE. Les autres seront déployés sur d’autres postes de la Cnamts.

Au lieu d’assigner les étudiants aux différentes CPAM, la Cnamts a indiqué prévoir créer trois pôles principaux qui centraliseront toutes les données des étudiants. Ainsi Poitiers, Créteil et Rennes seront les centres principaux du régime obligatoire étudiants.

La LMDE conserve par ailleurs, la maîtrise de l’affiliation physique des étudiants, notamment lors des inscriptions sur les campus universitaires. Elle continuera également ses actions de prévention à destination de ses affiliés dont elle maîtrise les enjeux de santé publique.

De son côté l’Assurance Maladie assure la gestion directe de l’ensemble des activités socles du régime obligatoire. Ainsi l’organe se propose de tout gérer, de l’ouverture des droits jusqu’aux versements des prestations, mais aussi d’assurer les changements de situation ainsi que le suivi de la carte vitale et la relation client.