Connexion


Choisir sa connexion
Se connecter avec LinkedIn

Inscrivez vous rapidement

Inscription


Taille de police :

Protection sociale : Un collectif défend les droits des travailleurs frontaliers

le

médecin-préscription-ordonnance-stylo-feuille-santé2 Protection sociale : Un collectif défend les droits des travailleurs frontaliers

« Frontaliers ou bien ? » est un collectif qui vient de se créer pour défendre la protection sociale des travailleurs frontaliers.

Au 1er juin 2014, les frontaliers n’auront plus le droit de choisir leur régime d’affiliation d’assurance maladie. Pourtant, jusqu’à présent, ils pouvaient soit être affiliés au régime fédéral d’assurance maladie suisse (Lamal) ou exercer un droit d’options, en choisissant une assurance privée en France. Le 1er janvier 2014, les frontaliers seront obligatoirement rattachés au système CMU. En conséquence donc, un collectif dénommé « Frontaliers ou bien ? » s’est créé pour représenter les travailleurs, défendre leurs intérêts en matière de protection sociale et de pouvoir d’achat. Ce collectif, composé de trois organismes (l’amicale des frontaliers, l’association Alptid frontalier et le CPTFE) représenterait 37.000 travailleurs frontaliers sur une population totale de 140.000. Le 14 décembre prochain, le collectif remettra au ministère des Affaires Sociales et de la Santé, au ministère des Finances et au ministère du Budget un rapport sur les enjeux techniques et économiques découlant de l’évolution de la protection sociale des travailleurs frontaliers. Les enjeux sont importants car selon un communiqué du collectif, « la cotisation CMU serait calculée sur la base de 8 % de l’ensemble des revenus fiscaux annuels entraînerait également des conséquences indirectes sur le pouvoir d’achat, l’emploi et plus généralement sur la dynamique socio-économique de toute la zone frontalière ».

A consulter aussi

A regarder aussi dans nos vidéos

Commentaires