Sécheresse : Groupama appelé à participer à la solidarité envers les agriculteurs

Le ministre de l’agriculture a affirmé hier matin que les assureurs et notamment Groupama, ont accepté des mesures concrètes de solidarité envers les agriculteurs.

Bruno Le Maire a réuni mardi matin le Conseil de l’Agriculture française afin de faire le point sur la sécheresse qui touche désormais l’ensemble du territoire français. Lors de la conférence de presse qui a suivi, le ministre a déclaré que Groupama allait « étendre la garantie en matière de responsabilité pour le transport, le stockage et la manipulation des pailles », les risques d’incendie de fourrage étant accrus en période de sécheresse. Joint par News-assurances, le principale assureur agricole en France a confirmé : « Groupama accorde gratuitement à ses assurés les extensions de garantie nécessaires à la mise en œuvre de l’opération ».

Surtout, les assureurs ont accepté d’« étudier le cas à part des jeunes agriculteurs qui n’ont pas pu s’assurer à partir du 15 avril », la date limite. Le ministre souhaite en effet que les dossiers déposés jusqu’au 15 mai puissent être « réexaminés de manière favorable ». Groupama précise qu’il s’agit des « jeunes agriculteurs en phase d’installation et qui donc n’ont pas pu s’assurer en multirisque ». « Pour tous nos assurés cependant nous pouvons appliquer le report de cotisation. En fonction des cas, on peut même faire des ajustements de portefeuille ».

Tous les agriculteurs auront accès au Fonds de garantie des calamités agricoles

Bruno Le Maire a en outre déclaré qu’aucune mesure d’indemnisation n’avait été négociée avec les assureurs pour les exploitants qui « avaient pris la responsabilité de ne pas souscrire de contrat». Relevant la « détresse psychologique » et l’« urgence de la situation » financière, il a rappelé que la MSA a mis en place un report des cotisations sociales pour les éleveurs ainsi que des cellules de soutien pour prévenir les suicides. Le versement anticipé des aides européennes à l’Agriculture française et la vieille des cours de l’alimentation animale ont par ailleurs été confirmés.

Les premiers arrêtés du Fonds de garantie des calamités agricoles seront pris à partir du 12 juillet. Tous les agriculteurs pourront y avoir accès pour une indemnisation à partir du 15 septembre, « pour un montant global de plusieurs centaines de millions d’euros » a précisé Bruno Le Maire.