Vidéo sur la réforme de la protection sociale des fonctionnaires : quels impacts sur les systèmes d’information des organismes d’assurances ?

La réforme de la protection sociale complémentaire (ou PSC) des agents de la fonction publique, initiée par la loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique et par l’ordonnance du 17 février 2021, est entrée en vigueur en janvier 2022 et s’échelonnera sur 5 ans en concertation avec les organisations syndicales.

Les fonctionnaires, qui jusqu’ici ne pouvaient compter que sur une protection sociale optionnelle et personnelle, bénéficieront désormais d’une protection obligatoire et collective. Cette réforme, qui a pour objectif d’aligner la protection offerte par le secteur public avec celui du privé, concerne les agents des 3 fonctions publiques (d’État, Territoriale et Hospitalière) soit 5,5 millions d’actifs et 3,5 millions de retraités.

Comme nombre d’évolutions sur le secteur de la santé/prévoyance, le calendrier est très serré et implique des évolutions rapides au sein des organismes d’assurances. Prima Solutions, en partenariat avec News Assurances Pro, s’interroge sur les conséquences de cette réforme sur les systèmes d’information.

Pour Hugues Delannoy, président de Prima Solutions : « Il y a d’une part les plateformes conçues pour gérer à la fois les contrats individuels et collectifs. C’est peut-être pour les utilisateurs de ces solutions que la réforme aura le moins d’impacts. Il y a d’autre part les solutions, développées en interne ou par des éditeurs, qui ne supportent que l’assurance individuelle. Leurs utilisateurs devront choisir entre chercher un nouvel outil ou re-paramétrer leur système existant pour proposer rapidement de nouvelles solutions d’assurances collectives, de nouveaux services, de la prévention… Mais faire évoluer une plateforme qui n’a pas été conçue dès le départ pour des offres collectives peut sembler risqué et coûteux compte tenu des délais impartis. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions reposant sur le cloud, comme Prima L&H, qui peuvent être déployées en quelques mois, voire quelques semaines seulement. Il sera plus facile et plus efficace de déployer un nouveau système d’information distinct, plus moderne et donc plus évolutif, sur lequel la mutuelle pourra concevoir et paramétrer ses nouvelles offres santé et prévoyance sans les contraintes de son ancien système. »

L’extrait ci-dessus est tiré d’une vidéo réalisée en partenariat avec News Assurances Pro que vous pouvez retrouver en intégralité sur le site web de NAP.

Source link

Que pensez-vous du sujet ?

A PROPOS DE PRIMA SOLUTIONS :

Première AssurTech française et acteur incontournable de l’assurance en Europe, Amérique du Nord et Asie-Pacifique, le groupe Prima Solutions édite des logiciels pour les professionnels de l’assurance et de la réassurance, couvrant l’ensemble des processus métier du secteur vie, santé (collective et individuelle), non vie, réassurance. Le groupe accompagne plus de 300 clients et dispose d’un réseau mondial de partenaires. Il permet aux sociétés d’assurance d’accélérer leur digitalisation grâce à sa suite logicielle full-web hautement configurable, modulable et disponible sur le cloud.

Contacter Prima Solutions