VIDEO / Fraude / Auto : Les assureurs appellent les experts à plus d’efficacité

20% des cabinets repèrent 80% des fraudes. Les assureurs ont appelé à plus d’homogénéité dans l’action des experts, au cours d’un débat organisé par l’Anea. 

La fraude coûte aux assureurs entre 4 et 6% du montant des cotisations auto. Pour Axa, Robert Stephan, directeur du pôle technique, a évoqué le montant de 714M d’euros. Seuls 1% à 2% des cas sont détectés et les assureurs ont appelé à plus d’homogénéité dans l’action des cabinets d’expertise, lors d’une conférence organisée par l’Alliance nationale des experts en automobile (Anea).

« Les experts sont les bras armés de la lutte contre la fraude » a souligné Denis Breillat, responsable de la lutte anti-fraude à la Macif. Hommes de terrain, mais aussi techniciens, les experts d’assurance sont en effet les mieux placés pour détecter les fausses déclarations. Les assureurs ont toutefois appelé à plus d’homogénéité dans l’action des cabinets d’expertise lors d’une conférence organisée par l’Alliance nationale des experts en automobile (Anea).

« On ne peut pas se satisfaire que 20% des experts détectent 80% des fraudes » a déclaré Frédéric Nguyen Kim, directeur d’Alfa, l’Agence pour la lutte contre la fraude à l’assurance. Propositions phare émise par Anea : la mise en place d’un « référent fraude » au sein de chaque cabinet d’expert, qui soit formé en continu  sur l’évolution des pratiques et des nouvelles technologies.

Les assureurs ont de moins en moins recours aux experts

Les assureurs eux-mêmes pourtant économisent de plus en plus sur le missionnement d’un professionnel, alors que les tiers non identifiés (TNI) représentent 60% des dossiers, facilement détectables sur place. « Le canal expert est notre premier apport de détection des fraudes, remarque Denis Breillat, responsable de la lutte anti-fraude à la Macif, qui délègue systématiquement un expert. « Hors TNI, le score de détection des fraudes par le canal expert se situe entre 60 et 70%.  Y compris les TNI, le taux de détection a atteint 82% l’année dernière ».