Vers une stabilisation des tarifs en réassurance pour 2010 selon Daniel Fortuit

Après un rebond en 2009 très lié à la crise financière, les tarifs de la réassurance devraient se stabiliser en 2010, les facteurs de baisse et de hausse se compensant peu ou prou, estiment les spécialistes alors que la profession se retrouve comme chaque année à Monaco.

Du 4 au 10 septembre, les traditionnels Rendez-Vous de septembre sont l’occasion, entre assureurs et réassureurs, de discussions préparatoires au renouvellement des contrats de réassurance, début 2010.

Affectés par la crise financière qui a fait diminuer leurs capitaux propres, les assureurs ont été contraints de recourir davantage à la réassurance, ce qui a eu pour effet de pousser les tarifs à la hausse en 2009.

Le retrait ou la disparition de grandes banques d’affaires qui faisaient de la réassurance (via des montages financiers et des fonds d’investissements), a également contribué à cette augmentation.

Néanmoins, si ces caractéristiques demeurent, Daniel Fortuit, directeur réassurance d’AGF et président du comité cession de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), prévoit une stabilité des tarifs en 2010 en automobile et sur les catastrophes naturelles, les deux grands marchés de la réassurance.

Un statu quo qui s’expliquerait, a expliqué lors d’un point presse M. Fortuit, par un moindre recours à la réassurance, les assureurs préférant conserver une partie supplémentaire du risque ou en passer par la titrisation, c’est à dire la couverture de leurs risques par les marchés financiers.

Un constat partagé par l’agence de notation Moody’s, qui estime que la demande de réassurance est inférieure à l’offre et a abaissé de “stable” à “négative” sa perspective sur le secteur, début septembre.
L’agence Fitch a elle maintenu sa perspective négative sur le marché de la réassurance, jugeant “improbable” une poursuite de la hausse des tarifs.

Avec AFP