Vente : ING « se prépare » à vendre sa banque en ligne américaine

Le bancassureur néerlandais ING a indiqué mardi « se préparer » à la vente d’ING Direct USA, la division américaine de sa banque en ligne, dans le but, notamment, de rembourser l’Etat néerlandais d’ici à mai 2012.

« Nous nous préparons à la vente, nous prenons les dispositions nécessaires », a déclaré à l’AFP Caroline van der Giessen, une porte-parole d’ING. « L’argent que nous obtiendrons de la vente nous aidera entre autre à rembourser les 3Mds d’euros que nous devons encore à l’Etat néerlandais ».

ING avait reçu en octobre 2008, lors de la crise financière, une injection de capital de 10Mds d’euros de la part de l’Etat néerlandais. La Commission européenne avait plus tard, dans le cadre de cette aide, exigé des restructurations au sein du groupe, dont la vente d’ING Direct USA.

L’agence Bloomberg a affirmé mardi que le conglomérat industriel américain General Electric et la banque américaine Capital One, notamment, avaient soumis des offres en vue du rachat d’ING Direct USA, assurant que la vente pourrait atteindre près de 9Mds de dollars (6,14Mds d’euros). La porte-parole d’ING n’a pas été en mesure de confirmer cette information.

L’acheteur potentiel d’ING Direct USA serait le propriétaire de la plus importante banque en ligne aux Etats-Unis, avec 81,6Mds de dollars (55,68Mds d’euros) en dépôt, selon Bloomberg.

La Haye, 7 juin 2011 (AFP)