Tempête Klaus : Coût estimé de plus de 285 millions d’euros selon le GEMA

    En marge des résultats annoncés, le Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurance a chiffré le coût de la tempête pour les mutuelles adhérentes à près de 285,6 millions d’euros dont près de 82 % pour des sinistre en assurance habitation. Les sociétés adhérentes ont reçu 233 332 déclarations de sinistres. La récurrence d’évènements climatiques d’ampleur pourrait peser sur la sinistralité des années à venir.

    La tempête qui a balayé le sud-ouest de la France les 23 et 24 janvier derniers a causé de nombreux dégâts que les mutuelles et sociétés d’assurance mutuelle, adhérentes du GEMA, ont chiffré à plus de 285 millions d’euros.

    Dans le détail, la branche MRH a été la plus sollicitée. Ainsi, près de 208 789 déclarations de sinistres relevant de cette assurance de dommages ont été instruites, soit près de 89,5 % des dossiers. Le montant total pour la seule branche habitation s’élève à 234,2 millions d’euros.
    Suivent l’assurance auto, pour un montant de 25,2 millions d’euros, et les entreprises pour près de 26,2 millions d’euros.

    La date limite des dépôts de cet évènement placé en « catastrophe naturelle » fixée au 28 février permet d’avoir une première estimation fiable des indemnisations verser ou prévues. Malgré tout, Gérard Andreck, président du Groupement, a tenu à préciser que « le GEMA tolèrera les déclarations de sinistre envoyées courant mars » et a rappelé le rôle « d’aiguillon » du GEMA dans la relation à l’assuré, les extensions de garantie et les traitements des dossiers suite au passage de Klaus.

    Gérard Andreck a également tenu à souligner l’importance du Groupement qui « a permis une concertation rapide et une conception mutuelle et éthique du rapport à l’adhérent », tout en précisant que cette nouvelle sinistralité, dès le début de l’année 2009, aurait des répercussions financières.