Tempête dans le Sud-Ouest : des dégâts considérables dont le montant n’a pas encore été estimé

    La tempête qui s’est abattu vendredi soir sur le sud-ouest de la France est la plus violente que le pays ait connu depuis celle de décembre1999, qui avait fait 88 morts et d’énormes dégâts. Des rafales de vent ont été enregistrées à 184 km/h à Créus (Pyrénées-Orientales), 170 km/h environ au Cap-Ferret, sur le bassin d’Arcachon, 162 km/h à Bordeaux, 159 km/h à Biscarrosse, dans le nord des Landes, et 183 km/h à Cap Creus, à la frontière franco-espagnole.

    Trois morts ont été enregistrés dans les Landes, département particulièrement touché par les événements. Une panne d’électricité a fait une quatrième victime en Gironde, une septuagénaire placée sous assistance respiratoire. Dans le Gers, un pompier a été grièvement blessé par la chute d’un arbre, mais ses jours ne seraient pas en danger. Dans l’Aude, on enregistre sept blessés dont un grave, également un pompier.

    Les vents ont causé de gros dégâts aux habitations et au patrimoine forestier, notamment dans les Landes, où se trouve le plus important massif français. De nombreuses portions de routes sont impraticables, en particulier sur le réseau secondaire ou en zones forestières encombrées par des chutes d’arbres.