Téléassistance : Vers une diversification et une segmentation de l’offre

Dans un contexte de population vieillissante souhaitant  rester le plus longtemps possible à son domicile, la téléassistance participe à l’amélioration de sa qualité de vie et à une autonomie sécurisée. L’institut SilverLife vient d’y consacrer une étude.

Son auteur, Thomas Perier, consultant expert, définit tout d’abord le rôle de la téléassistance et dresse un état des lieux en France. Il s’agit d’un petit marché de niche (90 ME de CA) subventionné à plus de 76% occupé par de nombreux acteurs. Les modèles économiques pour les opérateurs et les industriels apparaissent fragiles et sans grande visibilité sur les coûts ; les investissements marketing grand public demeurent limités. Bien que cette technologie soit incluse dans les 21 SAP (services à la personne) depuis 2007, seulement 300.000 ménages en sont équipés. De nouvelles offres émergent pourtant ou se spécialisent : low cost adapté à la dépendance légère, TIC ultra simplifiées, tout GSM et offres globales SAP préparant la continuité domicile/institutions.

De nouveaux modes de commercialisation voient aussi le jour : souscription directe d’abonnement sans prescripteur, par exemple. La deuxième partie de l’étude présente une monographie des six principaux opérateurs (Domplus, Europ Assistance, Fil bleu d’AXA Assistance, Filassistance, Homveil et Présence Verte) et de plusieurs constructeurs.

Enfin l’auteur aborde les perspectives de développement technologique pour les bénéficiaires (bouton unique, capteurs fiables…) et les opérateurs. Progressivement, on devrait assister à une coordination et graduation de l’offre autour de la dépendance, à une prise en compte du bien être et un rapprochement avec les télé-services. Au niveau des perspectives économiques on observe déjà une multiplication des canaux de diffusion. Les agréments régionaux téléassistance + SAP et les abonnements directs vont se développer. D’ici 2015, on pourrait tabler en scénario médian sur 535.000 abonnements à condition que les normes techniques soient appliquées et le secteur régulé.

Comments are closed.