Techniques de vente : Comment défendre le rendement de mon contrat d’assurance vie ?

1.  une explication rationnelle

un fonds en euros garantit un rendement régulier et sans risque. Principalement investi en obligations, les taux atteignent un plancher autour de 3%. Compte tenu du contexte, les rendements 2011 constituent un gage de gestion sérieuse et raisonnable de la part des assureurs, au profit des assurés (en finance, les miracles n’existent pas !). Pour pérenniser les rendements futurs, les compagnies ont diversifié leurs placements après la crise des dettes publiques. Leurs réserves permettent également de lisser les rendements.

2.  le rapport « rendement-sécurité-souplesse »

le contrat d’assurance vie offre un excellent compromis entre rendement attractif, sécurité absolue (les intérêts du support en euros restent acquis) et souplesse qui lui permet de s’adapter aux projets de moyen-long terme (montant des versements, absence de plafond, choix des supports, retraits, fiscalité avantageuse).

3.  la complémentarité avec les unités de compte

leur rendement doit s’apprécier sur une longue durée et les versements réguliers « lissent » le prix d’achat.

4.  le taux d’inflation

avec une inflation à 2,1% en 2011, les supports en euros offrent un rendement réel positif même après déduction des prélèvements sociaux.

5. L’épargne réglementée

les rendements nets restent au minimum aussi performants que le Livret A. Surtout, la philosophie de placement est différente. Le Livret A correspond à une épargne de court terme et ne dispose pas des options proposées par l’assurance vie.

Avec Kaléa Formation