Taux de rendement 2008 de l’Assurance Vie : des taux plutôt rassurants

    Le contexte actuel de crise économique et financière, marqué par l’impact des moins values boursières et la décrue des taux à court terme, pouvait laisser craindre une baisse sensible du rendement des fonds euros des contrats d’assurance vie ; la publication en ce début d’année 2009 par l’AFER , la compagnie d’assurance ACMN, filiale du Crédit Mutuel Nord Europe, la GMF… des taux de rendement des fonds euros 2008, suivant ceux déjà annoncés à la fin de l’année 2008 par quelques mutuelles en avance sur le calendrier traditionnel, a de quoi rassurer ; avec des taux qui se situent dans une fourchette de 4 % à 4.65 %, les épargnants devraient y trouver leur compte ; le niveau de rémunération réelle de leur épargne, inflation déduite, devrait se situer, en fonction de la performance des contrats, entre 2.5% et 3 % .

    Ces bonnes performances, certes en légère baisse par rapport à 2007, mais supérieures à la moyenne des rendements observés sur les contrats mentionnés au cours des trois années 2005, 2006 et 207 (4,45 % en 2008 contre 4,40 % pour les trois années antérieures), s’expliquent par deux facteurs : le rendements des actifs des fonds euros investis principalement en supports obligataires, peu sensibles aux variations à court terme grâce à la présence dans ces actifs d’obligations souscrites dans les années antérieures à des taux largement supérieurs aux taux actuels, et par la ponction effectuée par les assureurs sur la PPE, la provision pour participation aux excédents, qui permet de lisser les performances.

    Ainsi dans le communiqué annonçant les performances 2008 des contrats d’assurance vie gérés par ACMN Vie, Bernard LE BRAS Président Directeur Général ACMN Vie, déclare : « ces niveaux de taux, très satisfaisants, ont nécessité un prélèvement partiel de la PPE (provision pour excédent) constituée les années précédentes. Cette PPE permet de rester confiant quant aux rendements futurs, dans un contexte économique général encore plein d’incertitudes. »

    La communication de ces premiers rendements marque la bonne tenue des mutuelles, qui affichent des rendements supérieurs à 4,50 %, et le maintien de l’avantage concurrentiel des contrats proposés en ligne. Avec une rémunération de 4,60 % et l’absence de frais sur versement, les contrats type Abivie, Linxea Evolution, Monfinancier Liberté Vie, Epargne Plus, tous gérés par l’assureur ACMN, font partie des contrats parmi les plus performants.

    LES 175 CONTRATS D’ASSURANCE-VIE EN DETAIL

    2009, l’arme commerciale des taux garantis
    Avec ces bonnes performances et la baisse programmée à compter du 1er février 2009 du taux du livret A à moins de 2,5 %, voire à 1 % au 1er août 2009 comme certains se risquent à le pronostiquer, la concurrence entre le livret A et l’assurance vie devrait tourner à l’avantage de cette dernière, incitant d’ailleurs les assureurs à baisser leur taux de rémunération pour 2009 ; gageons toutefois que ces derniers devront faire un effort sur le taux de rendement s’ils veulent séduire les épargants ; si les taux garantis pour 2009 offrent moins de 4 % bruts de prélèvements sociaux, qui dans le contexte actuel apparaît comme un seuil psychologique à ne pas franchir à la baisse, pas sûr que les épargnants se détournent des livrets d’épargne, dopés par des offres promotionnelles certes limitées dans le temps mais pouvant atteindre plus de 6 %, pour s’investir sur les fonds euros.

    Dès lors la fixation des taux de rémunération minimum garantis pour l’année 2009 dans un contexte d’incertitudes s’avère particulièrement risquée ; les assureurs vont devoir opérer des arbitrages délicats pour, d’un côté être en mesure de proposer une rémunération compétitive supérieure au taux des emprunts obligataires (taux de l’OAT 10 ans : 3,56 % au 9 janvier 2009) et de l’autre éviter d’amenuiser trop rapidement leurs réserves financières.

    Taux de rendement minimum net de prélèvements sociaux et après imposition des revenus financiers, à partir duquel un fonds euros** est plus avantageux qu’un livret A

    taux-de-rendement-minimum-net-de-prelevements-sociaux-et-apres-imposition-des-revenus-financiers

    * Taux des prélèvements sociaux à compter du 1er janvier 2009 : 12,1%
    ** Pour un rachat partiel intervenant au cours des 4 premières années du contrat

    AVERTISSEMENT

    Les informations présentées ci-dessus doivent être considérées comme des données purement indicatives aux fins d’information privés et personnelles de l’internaute; elles ne sauraient en aucun cas ni se substituer à l’avis d’un professionnel de l’assurance ni être utilisées comme unique fondement d’une décision d’investissement ou de placement directe ou indirecte. Les données relatives aux contrats peuvent contenir des erreurs ou des approximations qui ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de News Assurances.