Tarifs / Gouvernement : Christine Lagarde veut « en avoir le coeur net » sur la justification des hausses de tarifs

La ministre de l’Economie et des Finances a saisi le Trésor et la DGCCRF pour s’assurer que les hausses de tarifs des assurances auto et habitation annoncées depuis quelques jours par les assureurs sont justifiées.

Répondant à une question du député Nouveau Centre Nicolas Peruchot, Mme Lagarde a déclaré que, selon les experts, la sinistralité avait connu une forte augmentation au cours des derniers mois, précisant le coût de la tempête Xynthia (1,6Md d’euros).

Déjà mécontents des hausses des taxes et des projets sur la fiscalité du gouvernement, les assureurs ne devraient pas apprécier que leur parole soit remise en question. Surtout, Mma Lagarde a terminé son intervention en rappelant les obligations de la loi Chatel et a demandé au Comité consultatif du secteur financier (CCSF) de vérifier « que cette loi s’applique ».

En vantant ainsi auprès des assurés les possibilités de faire appel à la concurrence, le dialogue difficile entre le gouvernement et les assureurs, refroidis par le manque de concertation sur le PLFSS et le PLF 2011 ne devrait pas s’améliorer.