CONNEXION
Notification Icône
HORS LIGNE

Votre entreprise est peut-être déjà abonnée !

Certains contenus sont réservés, mais vous y avez peut-être déjà accès... Pour le savoir, rien de plus simple, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre adresse email professionnelle.


CONNEXION



INSCRIPTION


Accueil Tags Téléconsultation

Tag: téléconsultation

PLFSS 2018 : ce qu’en pense le secteur de l’assurance

Hormis la hausse du forfait hospitalier, le PLFSS 2018 n'évoque pas l'objectif de parvenir à un reste à charge zéro en optique, dentaire et audio. L'impact financier pour les complémentaire reste donc limité pour le secteur. Plusieurs experts réagissent sur les principales mesures du projet de loi.

PLFSS 2018 : Quel impact pour les organismes complémentaires ?

La hausse du forfait hospitalier, la suppression du RSI et les nouveaux modes de tarification font partie des principales mesures contenues dans le PLFSS 2018 qui vont avoir un impact sur le budget des complémentaires santé.

PLFSS 2018 : que va-t-il changer pour les organismes complémentaires ?

Selon plusieurs experts, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2018 aura un impact non négligeable pour organismes complémentaires. Quelles sont les mesures attendues ?

Téléconsultation : Mondial Assistance lancera un service en France

L'Agence Régionale de Santé (ARS) d'Île de France a donné son accord à Mondial Assistance pour lancer un service de téléconsultation en France qui devrait démarrer début 2018.

Santé : Santiane.fr ajoute la téléconsultation médicale à ses offres

Santiane.fr a noué un partenariat avec MédecinDirect. Il lui permet d'intégrer un service de téléconsultation à toutes les offres santé de sa gamme.

Nicolas Sinz : “La téléconsultation n’en est qu’à ses prémisses”

Lancée début juin 2015 et à la disposition des assurés en contrat collectif, la téléconsultation médicale d’Axa Assistance, permettant de s’entretenir avec un médecin par téléphone, soulève l’adhésion puisque plus de neuf salariés sur dix en sont satisfaits et envisagent de réutiliser ce service. Fort de ce succès, Axa Assistance entend le développer au second semestre 2016. Le point avec Nicolas Sinz, président directeur général d’Axa Assistance France.

Assurance santé : Axa France se lance dans la téléconsultation

CARTE INTERACTIVE - Axa France propose l'accès à à distance des médecins généralistes pour une consultation médicale dans ses contrats d'assurance santé. La téléconsultation est officiellement autorisée en France depuis la loi HPST (Hôpitaux, patients, santé, territoires) de 2009. Son principe est simple. "Elle permet d'établir, (à distance, ndlr), un diagnostic d'assurer, pour un patient à risque, un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou d'effectuer une surveillance de l'état des patients", précise l'article L6316-1 du code de la santé publique. Axa se lance donc dans la téléconsultation comme services dans ses contrats santé, "parce que dans certaines situations il n’est pas toujours possible de joindre son médecin traitant", indique Didier Weckner, directeur général d'Axa France en charge des assurances collectives et de la santé dans un communiqué. Concrètement, il est possible d'appeler les médecins généralistes salariés d'Axa Assistance 24h/24, 7j/7 pour obtenir un diagnostic et le cas échéant transmettre une ordonnance au pharmacien choisi par l'assuré. Un compte-rendu de la consultation peut-être transmise au médecin traitant du patient, et en cas de situation d'urgence, l'assuré est envoyé vers les services adéquates. Axa précise que ce service "ne se substitue ni au médecin traitant, ni aux urgences, ni à une consultation spécialisée, notamment psychologique, ni aux consultations nécessitant un examen clinique ou des examens complémentaires spécialisés. Aucun arrêt de travail, certificat médical ou renouvellement d’ordonnance ne peut être délivré." La téléconsultation avait été lancée pour combler les déserts médicaux, l'offre médicale se concentrant principalement dans les zones urbaines. Une enquête menée par l'IRDES et la Drees montrait qu'en 2010, l'APL* (Accessibilité potentielle localisée) était de 71 équivalents temps plein (ETP) de médecins généralistes pour 100.000 habitants. Cette moyenne masque pourtant de fortes disparités. Ainsi sur les 37.623 communes ou zones géographiques étudiées, 581 n'avaient aucun ETP.