Syndicats / Agents généraux : Climat apaisé entre Réussir et Axa France

La direction générale d’Axa France était invitée à la fin de l’assemblée générale de Réussir, le syndicat des agents généraux Axa. La rencontre s’est « plutôt bien passée » confie Réussir, ce que confirme de son côté la direction générale d’Axa France.

Après les élections de jeudi, l’AG des agents généraux adhérents de Réussir touchait à sa fin. La matinée de vendredi s’annonçait épique, avec une rencontre avec une délégation de la compagnie emmenée par Nicolas Moreau, tout récent directeur général, accompagné de Jacques de Peretti, Jean-Pierre Rignault, Michel Hascoët et Marc Raisière notamment.

Malgré une intronisation compliquée qui lors du rapport de force entre agents et compagnie (voir nos articles sur le sujet), cette présentation « officielle » au premier réseau d’agents d’assurance « s’est bien passée », « peut-être même mieux que prévu » selon la compagnie.

Intronisation courtoise

« Il vient d’arriver et ne connaît peut-être pas encore bien les spécificités françaises, on doit lui laisser sa chance » confiait un agent présent sur place, illustrant la pensée au sein du syndicat à propos de Nicolas Moreau. D’autant que pour les agents, « il y a eu une prise de conscience ». Selon leurs propres dires « l’accueil a été courtois » ce qui n’a pas toujours été le cas dans pareil manifestation. Il faut préciser qu’ils considèrent presque comme un avantage pour Nicolas Moreau « de venir de l’extérieur ».

Les sujets de discorde ne manquent pas entre agents et compagnie, mais depuis « l’accord de Nîmes » qui a débouché à la fin du conflit ouvert entre Réussir et Axa France à la fin du mois d’octobre, chacun fait de sérieux efforts pour que la situation s’améliore.

Des avancées et un rendez-vous

Nicolas Moreau a ainsi répété devant les agents l’importance du réseau et a lancé quelques thèmes qui ont séduit, comme « réduire la bureaucratie » pour gagner en efficacité et faire des économies, limitant ainsi la hausse des tarifs, inévitable à l’échelle du groupe.

Les agents ont parlé d’avancée immédiates, notamment sur l’approche plus globale d’un client et non simplement en fonction d’un de ses contrats et ont eu le sentiment « d’avoir été écoutés». Les agents ont également réclamé de bénéficier des contrats délaissés par Direct Assurance ou Axa.fr. Nicolas Moreau arrive en effet avec une véritable ambition pour internet, qu’il n’a jamais cachée. « Pour les commerçants artisans, les contrats viennent directement chez les agents, et les chiffres sont bons » précise un agent.

C’est la preuve que les deux entités qui composent Axa France peuvent s’entendre. Un rendez-vous est prévu dès le mois de janvier, « pour poursuivre les travaux communs ». En attendant, les chantiers sur l’intégration de la banque et l’agence grand public notamment seront bien avancés. Et la politique tarifaire de la compagnie sera révélée.

Comments are closed.