Swiss Re : Le bénéfice net chute au deuxième trimestre

Logo de Swiss Re

Le réassureur helvétique Swiss Re a  subi au deuxième trimestre une chute du résultat en raison d’un élément exceptionnel, mais a malgré tout dépassé les attentes des analystes, a-t-il annoncé jeudi.

Le bénéfice net a plongé de 91% à 83M de dollars (67,1M d’euros) entre avril et juin, alors que les analystes interrogés par l’agence suisse AWP tablaient sur une perte de 168M.

Les primes encaissées sur la période ont par contre augmenté de 14% à 6,1Mds de dollars, tandis que le ratio combiné dans l’assurance dommage s’est légèrement dégradé à 81% sur la période, a précisé Swiss Re dans un communiqué.

Le groupe a souffert d’une perte de 1 milliard de dollars, en raison de la vente de l’activité américaine de sa division Admin Re à l’américain Jackson National Life. Cette opération, annoncée en mai pour un montant de 900M de dollars, doit être finalisée au second semestre.

 Cette perte a cependant été compensée par les solides performances de la division assurance dommage, qui a dégagé un bénéfice en hausse de 86% à 717M de dollars et des primes en progression de 18% à 2,8Mds.

La branche assurance vie et santé a par contre subi un recul de son profit de 53% à 248M de dollars, tandis que les primes ont pris 2% à 2,2mds. La division a souffert de coûts plus élevés, de plus faibles revenus issus des investissements et d’une mauvaise performance des activités souscrites aux Amériques avant 2004.

Le numéro deux mondial du secteur, derrière l’allemand Munich Re, a averti que les conditions économiques actuelles, marquées par de faibles taux d’intérêts, représentaient un défi pour Swiss Re.

Le groupe a indiqué vouloir renforcer son activité dans les pays émergents d’ici trois ans.

« Nous cherchons à augmenter notre part de marché dans les marchés à forte croissance de 15% actuellement à 20-25% d’ici 2015,  » a indiqué le directeur général, Michel Liès, cité dans le communiqué.

« Nous ferons les investissements nécessaires pour réaliser cette transition. Une croissance profitable dans ces marchés est une obligation, car ils joueront un rôle important dans la réalisation des objectifs financiers sur cinq ans, » a-t-il ajouté.

A la Bourse suisse, l’action Swiss Re cédait 1,05% à 61,25 francs suisses, dans un marché en hausse de 0,50% à 07H42 GMT.   Pour les analystes de Vontobel, l’activité dommages du réassureur zurichois s’est développée « à merveille, » permettant « de réduire la perte attendue d’Admin Re en petit bénéfice trimestriel. »

Swiss Re a par ailleurs profité de l’absence de catastrophes majeures et de la hausse des primes durant la période, ont ajouté les spécialistes de Notenstein. Ces derniers ont également positivement accueilli la hausse de 7% en volumes du renouvellement des contrats en juillet.

ZURICH (Suisse), 9 août 2012 (AFP)