Swiss Life oeuvre en faveur de la prévention des malformations fœtales et rembourse à 50% le Femibion 2 Grossesse

En France, près d’un millier de bébés naissent chaque année avec des malformations, notamment neurologiques, en raison d’une carence en folates chez près de 85% des femmes enceintes.

Pour protéger les fœtus de ce risque de malformations, Swiss Life annonce le remboursement du Femibion 2 Grossesse, première supplémentation spécifique de la femme enceinte, associant folates et oméga 3.

Avec plus de 800 000 naissances par an, la France se place parmi les premiers pays occidentaux à prendre en charge la grossesse de manière précoce et très médicalisée. Mais moins d’un cinquième des femmes sont supplémentées en folates et pratiquement aucune en oméga 3, alors que la recherche en nutrition a mis en évidence le rôle indispensable de ces nutriments (source : Observatoire des pratiques péri-conceptionnelles, 2008).

Au total, près d’un millier de malformations fœtales pourraient être évitées chaque année si une bonne supplémentation systématique était mise en place dès le quatrième mois de grossesse jusqu’à la fin de l’allaitement. Les enjeux sont considérables.

Les folates ou vitamine B9 permettent de prévenir 70 % des malformations neurologiques comme les anomalies de fermeture du tube neural, mais aussi des cardiopathies, des néphropathies ou des réductions de membres, qui touchent un bébé sur 1000. Une supplémentation généralisée permettrait de prévenir près d’un millier de malformations chaque année.

Parmi les acides gras polyinsaturés Oméga 3, le DHA est reconnu par les experts dans le cadre de la grossesse pour son rôle majeur sur le développement cognitif mais également sur l’acuité visuelle de l’enfant à naître. Il permet de réduire également le nombre des accouchements prématurés et les dépressions du post-partum frappant les femmes après l’accouchement. Or les besoins en Oméga 3, qui ne peuvent être apportés que par l’alimentation, augmentent de manière considérable à partir de la moitié de la grossesse.

Le DHA joue un rôle bénéfique à plusieurs niveaux autour de la grossesse : en pédiatrie (poids du bébé à la naissance, acuité visuelle et développement cognitif de l’enfant), en gynécologie (prématurité, fausse-couche, hypertension gravidique, pré-éclampsie), et en psychiatrie (dépression post-partum). Or, la consommation de poissons gras, qui devrait être de 250 mg/jour chez la femme enceinte, est trop faible. «De ce fait, dès le désir de grossesse et a fortiori pendant la grossesse et l’allaitement, il faut supplémenter en DHA », assure le Pr Bourre. « Ce besoin est encore plus pressant lors de grossesses rapprochées ou chez les prématurés » confirme le Pr Lapillonne.

C’est pourquoi, Swiss Life, dans le cadre de son Forfait prévention, prend en charge le remboursement du Femibion 2 à hauteur de 50%. Les assurées peuvent ainsi protéger au maximum la santé de leur bébé à naître.

Selon communiqué de presse