Suez Environnement et La Caixa se recentrent chacun sur leurs activités, Malakoff Médéric concerné par l’opération

Le français Suez Environnement et la caisse d’épargne espagnole La Caixa ont décidé jeudi de se recentrer chacun sur leur coeur de métier, abandonnant le contrôle conjoint du groupe d’eau Agbar au profit du français, tandis que l’espagnol se renforce dans l’assurance.

L’opération se fera en plusieurs étapes, au terme desquelles Suez Environnement contrôlera 75,01% d’Agbar, une importante société d’eau que les deux groupes dirigeaient conjointement depuis des années, alors que dans le même temps, La Caixa achètera en deux temps l’assureur Adeslas, détenu par Agbar et par le français Malakoff Médéric, selon un communiqué de La Caixa.

Cette opération avait déjà été tentée au mois de juin, mais n’avait finalement pas abouti.

L’opération sera la suivante : Agbar va lancer une OPA d’exclusion sur son propre capital au prix de 20 euros par action, excluant les 90% qu’ils contrôlent. Une fois Agbar retiré du marché, Criteria, la holding de participation industrielle de La Caixa, achètera la part de 54,79% d’Adeslas détenue par Agbar, pour 687 millions d’euros.

Ensuite, Criteria vendra à 20 euros par titre à Suez Environnement sa participation directe dans Agbar (11,54%) et une partie de sa part dans la holding de contrôle, Hisusa (dont le capital est detenu à 51% par Suez Environnement et à 49% par Agbar).

La proportion d’Hisusa que va céder Criteria dépendra du degré de succès de l’OPA d’exclusion d’Agbar. L’objectif de l’opération est que Suez Environnement contrôle indirectement 75,01% du capital d’Agbar.

La Caixa conservera donc une partie d’Agbar. Une participation indirecte qui sera d’au moins 15% et d’au plus 25%. Pour ces cessions, elle recevra au moins 647 millions d’euros, et au plus 871 millions d’euros.

Suez Environnement, filiale du groupe français d’énergie GDF Suez, versera ensuite sa participation dans Agbar à Hisusa.

D’un autre côté, La Caixa a passé un accord avec le français Malakoff Médéric, dont le délégué général est Guillaume Sarkozy, frère du président de la République français Nicolas Sarkozy, pour lui acheter sa participation de 45% dans Adeslas, pour 491 millions d’euros. Criteria aura donc 99,79% du capital de l’assureur.

L’opération devrait être bouclée au premier semestre 2010.

L’autorité espagnole des marchés a décidé de suspendre la cotation des titres Criteria et Agbar pendant une heure à  l’ouverture des marchés.

Cette opération à trois bandes avait déjà été tentée au cours de l’été, mais avait finalement échoué, notamment en raison des oppositions des pouvoirs locaux en Catalogne (nord-est de l’Espagne), berceau de La Caixa, et d’Agbar, selon des informations de presse.

Agbar est un acteur majeur du secteur de l’eau dans le monde, avec des actifs notamment en Espagne, au Royaume-Uni, au Chili, au Mexique, en Colombie et à Cuba. Il a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros pour un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 620 millions d’euros et un bénéfice net de 167,6 millions d’euros.

Adeslas est un acteur important de l’assurance santé en Espagne, qui a enregistré en 2008 un Ebitda de 122 millions d’euros pour un chiffre d’affaires 1,33 milliard d’euros.

Madrid, 22 oct 2009 (AFP)