Stratégie : « Swiss Life 2015 » pour une croissance rentable et un positionnement Premium en France

Le nouveau plan stratégique « Swiss Life 2015 », est basé sur la croissance rentable. La France renforce son positionnement unique sur le marché en tant qu’assureur gestion privée et acteur majeur en assurance de personnes.

Après avoir indiqué que le résultat opérationnel 2012 serait supérieur à 850M de francs suisses et qu’il avait dû passer 576M en dépréciation d’actifs sur sa filiale allemande ADW, le Groupe Swiss Life a lancé le 28 novembre à Zurich, son nouveau programme stratégique « Swiss Life 2015 ».
Même s’il s’inscrit dans la continuité et remplace « Milestone 2009-2012 », ce programme est enrichi d’une composante supplémentaire liée à la connaissance clients et à la qualité de service. Dans ce cadre, le Groupe a annoncé ses objectifs d’ici 2015 : un retour sur fonds propres de 8 à 10 %, une marge sur les affaires nouvelles de plus de 1,5 % et une réduction des coûts entre 130 et 160M de francs suisses.

Pour tenir ces ambitions, le Groupe s’appuiera sur une nouvelle diversification des sources de rendement, en abordant la santé et l’assurance dommage par le biais de partenariats. Il renforcera également sa présence en Allemagne et en Suisse, marchés sur lesquels Swiss Life prévoit cependant de supprimer 300 à 400 postes administratifs. « La France n’est pas concernée et continue sur la voie de la croissance rentable », rassure Charles Relecom, CEO de Swiss Life France.

Le positionnement Premium de Swiss Life France

La filiale française poursuit en effet sa stratégie d’assureur gestion privée, qui lui permet d’avoir un positionnement sur la clientèle patrimoniale et l’a conduit à créer l’entité « Swiss Life Banque Privée ». Swiss Life France développe donc un modèle basé sur deux positionnements : être un assureur de gestion privée s’appuyant sur l’assurance vie, la banque privée, la prévoyance et la gestion d’actifs pour compte de tiers, qui prend une place de plus en plus importante. « Notre choix stratégique dans ce domaine fait que nous sommes une exception dans le marché actuel, puisque nous avons une croissance nette positive en assurance vie, avec une collecte de 200M d’euros à fin septembre sur les produits en unités de compte », indique Charles Relecom.

Le second positionnement est d’être un acteur majeur en assurance de personnes sur l’épargne retraite, la santé prévoyance et l’assurance dommages. Durant ces trois années, l’activité sur ces deux piliers doit être orientée vers un renforcement du conseil et du service. « Nous poursuivons notre route vers la satisfaction des clients en termes d’offres, de conseil et de qualité de services, facteurs essentiels qui nous permettront de continuer à croître », confirme Charles Relecom.

Afin de tenir ses engagements, la France doit améliorer ses ratios d’efficacité de 20M d’euros en vie et en santé d’ici 2015, tout en investissant pour dégager une croissance rentable. Swiss Life France va ainsi créer de nouveaux réseaux de distribution, notamment en santé et « cela nous coûtera 2 à 3M d’euros par an », précise le président directeur général, qui a annoncé par ailleurs, que le résultat opérationnel de la France, publié en fin d’année, serait d’un bon niveau.