Stratégie : Scor mise sur un renforcement de sa rentabilité

Le réassureur français Scor, qui a dévoilé mercredi les grandes lignes de son nouveau plan stratégique sur la période 2016/2019, table sur le renforcement de sa rentabilité et de sa solvabilité, notamment en développant son activité aux Etats-Unis et en Asie.

A l’entame de la présentation de cette nouvelle feuille de route, nommée « Vision in Action », le réassureur se targue d’avoir « pleinement atteint » les objectifs de son précédent plan, les primes brutes émises (équivalent du chiffre d’affaires) et les capitaux propres du groupe ayant augmenté de plus de 30%, indique-t-il dans un communiqué.

Dans le détail, Scor vise une rentabilité sur fonds propres supérieure ou égale à 800 points de base (8 points de pourcentage) au-dessus du taux d’intérêt sans risque. Ce taux sans risque est calculé par le réassureur sur la base des taux des emprunts d’Etat à 5 ans, en pondérant les Etats selon l’exposition du groupe aux différentes devises.

Signe du contexte de taux bas, le groupe a redéfini le périmètre de calcul de ce taux sans risque, auparavant basé sur les taux d’emprunts d’Etat à 3 mois, désormais négatifs. En termes de solvabilité, Scor maintient son objectif, toujours compris entre 185% et 220%.

Au niveau de l’activité commerciale, le groupe vise une augmentation moyenne annuelle de 4% à 7% des primes brutes émises sur l’ensemble de la durée du plan. A l’instar des autres grands acteurs du secteur, le réassureur dit vouloir poursuivre sa stratégie de diversification en alliant les activités vie et dommages.

Dans sa branche non-vie, Scor vise une croissance annuelle comprise entre 3% et 8% des primes brutes émises. Le groupe compte notamment accentuer son développement aux Etats-Unis où il espère « atteindre une position de réassureur de premier plan sur ce marché ». Sur la réassurance vie, outre le renforcement de ses positions sur les marchés plus traditionnels (Europe Moyen-Orient Afrique, Etats-Unis), le groupe mise également sur les marchés à « croissance rapide en Asie-Pacifique », prévoyant de se développer en Chine, au Japon et en Asie du Sud-Est. Sur cette branche, Scor vise une croissance annuelle des primes brutes émises de 5% à 6%.