Séisme / Nouvelle-Zélande : La facture du séisme de Christchurch pourrait coûter à 6,3 Mds d’euros aux assureurs

    Le coût du séisme de mardi à Christchurch, deuxième ville de Nouvelle-Zélande, pourrait monter jusqu’à 11,5 milliards de dollars néo-zélandais (6,3 milliards d’euros), selon AIR Worldwide, une société qui évalue les dommages financiers pour les assureurs après une catastrophe.

    “AIR Worldwide estime que les pertes pour le secteur de l’assurance (dues à cette catastrophe) seront comprises entre 5 et 11,5 milliards de dollars néo-zélandais (entre 2,73 et 6,3 mds d’euros)”, a indiqué la société dans un communiqué.

    Le précédent tremblement de terre à Christchurch, il y a six mois, n’avait pas fait de victime mais causé des dégâts considérables. Le Trésor néo-zélandais avait estimé à 4 mds de dollars néo-zélandais (2,27 milliards d’euros) le coût de la remise en état des infrastructures (routes, égouts, conduites d’eau…) et des 100.000 bâtiments endommagés.

    Le séisme de mardi a fait 75 morts et quelque 300 disparus selon le dernier bilan des autorités, fourni mercredi matin.

    Wellington, 23 février 2011 (AFP)