Sécurité sociale : Le déficit prévisionnel 2012 réduit de 100M d’euros

Le PLFSS rectificatif 2012 prévoit une baisse supplémentaire de 100M d’euros du déficit du régime général afin d’inclure les mesures du plan de rigueur.

La prévision de croissance ayant été ramenée à 1% au lieu de 1, 75% pour 2012, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures de rigueur. Il a donc fallu plus d’1Md d’euros de nouvelles économies pour maintenir à peu près les chiffres du PLFSS initial.

Le déficit prévisionnel de la Sécurité sociale 2012 devrait être de 13,8Mds d’euros contre 13,9Mds d’euros selon le précédent PLFSS. Le déficit global des comptes sociaux augmente à 17,9Mds d’euros, contre 17,6Mds initialement. Le déficit de la Caisse nationale d’assurance vieillesse augmente lui aussi à 5,9Mds contre 5,8Mds prévus au départ. En revanche déficit de la Caisse nationale d’allocations familiales est abaissé à 2Mds contre 2,3Mds initialement.

Avec les deux plans de rigueurs annoncés par le gouvernement, le déficit 2012 de la Sécurité sociale reste en baisse de 40% par rapport à 2010, et celui de l’assurance maladie reste en baisse de 50%.

L’Ondam, quant à lui, sera bien descendu à 2,5% au lieu de 2,8% dans le PLFSS initial, et ce jusqu’en 2016. Pour tenir cet objectif, des économies seront réalisées : 290M d’euros par la baisse des prix de certains médicaments, notamment génériques, 90M d’euros par des baisses de tarifs supplémentaires des radiologues et biologistes, et 100M d’euros par une ponction sur le fonds de modernisation des établissements de santé publics et privés.

Avec AFP