Sécurité Sociale : Laurence Parisot estime que réformer l’assurance maladie est « le prochain grand défi »

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a estimé dimanche que le prochain quinquennat sera marqué « quoi qu’il arrive, par une grande réforme de l’assurance maladie  », ajoutant que c’est « le prochain grand défi ».

« Le mandat qui s’achève a été marqué par une grande réforme, la réforme des retraites. Sans elle, nous serions sur le plan financier dans une situation encore plus grave qu’aujourd’hui », a-t-elle affirmé lors du Grand-Rendez-vous Europe 1/I-Télé/Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Selon Mme Parisot, « le mandat qui s’annonce, quoi qu’il arrive, sera marqué par une autre grande réforme, celle de l’assurance maladie et pourtant on n’en parle pas » dans le débat présidentiel.

La présidente du Medef a réclamé « une vraie convergence des tarifs du secteur public et des tarifs du secteur privé ». Ainsi, selon elle, « il y aurait des possibilités de réduction de ce que doit rembourser la Sécurité sociale ».

Pour la dirigeante de la principale organisation patronale française, « ça ne veut pas dire que chaque patient serait moins bien remboursé, mais cela coûterait moins à la Sécurité sociale ».

Mme Parisot a expliqué qu’un grand nombre d’actes « coûtent plus cher quand ils sont réalisés dans le secteur public, à l’hôpital public, que dans le secteur privé ». Elle a également préconisé un plus grand développement des « partenariats public-privé » dans le domaine de la santé.

Paris, 1 avr 2012 (AFP)