Le secteur du bâtiment affecté par les risques géopolitiques et humains

L’indice 2017 des risques pour le secteur de la Construction de Willis Towers Watson vient d’être publié, sur la base d’une enquête approfondie auprès de 350 cadres supérieurs de l’ensemble du secteur de la Construction. Cette étude mondiale examine l’impact de cinq mégatendances à l’origine des évolutions à venir dans l’ensemble du secteur :

  • Les changements géopolitiques et règlementaires
  • La gestion de la main-d’œuvre et l’optimisation des talents
  • Les défis liés aux modèles économiques et aux stratégies
  • La numérisation et les nouvelles technologies
  • La complexité des modèles d’exploitation dans un paysage commercial mondialisé

Les stratégies de gestion des talents doivent être croisées avec une approche globale des risques et des opportunités

Cette étude souligne également les risques critiques au sein de chaque mégatendance et fait la lumière sur les défis les plus significatifs auxquels seront confrontées les entreprises du secteur à l’horizon 2027. Parmi les conclusions majeures de cette étude figure la nécessité de croiser les stratégies de gestion des talents avec une approche globale des risques et des opportunités rencontrées par le secteur de la Construction. Cette  approche unique, défendue par Willis Towers Watson, constitue la solution d’avenir pour les activités de conseil en risque et en capital humain en matière de Construction.

Vous trouverez plus d’informations sur ce rapport, notamment le détail de chaque mégatendance, des éléments sur les principaux risques, une vidéo qui résume l’étude, et une liste des spécialistes du secteur qui peuvent être contactés pour des demandes d’informations supplémentaires  ici. Vous pouvez également télécharger le rapport lui-même.


Paul Becker est Directeur des activités internationales Willis Towers Watson pour la Construction, avec 30 ans d’expérience dans les assurances dont 25 spécialisé dans ce secteur d’activité. Il a rejoint Willis en 1983 et est basé au bureau de Nashville.

Source link