Réassurance : Scor relève ses prévisions de croissance

Siège social de Scor

Le réassureur français Scor a resserré mercredi ses hypothèses de croissance annuelle des primes sur la période de son plan stratégique 2016-2019, grâce à une prévision de croissance renforcée de sa branche dommage et responsabilité.

Le groupe, qui tablait initialement sur une croissance prévue entre 4 et 7%, escompte désormais une progression annuelle des primes comprise entre 5 et 7% d’ici à 2019, selon un communiqué publié mercredi lors de sa journée investisseurs.

Une fourchette basse relevée de 1 point de pourcentage, qui s’explique, selon le groupe, par une révision des prévisions de croissance de Scor Gobal P&C, la branche dommage et responsabilité du réassureur, qui passe à 5 à 8%, contre 3 à 8% prévus initialement.

Le groupe est en bonne voie d’atteindre ses objectifs et de réaliser ses hypothèses sur la durée” 2016-2019 de son plan stratégique, selon le communiqué.

Scor maintient son objectif d’une rentabilité sur fonds propres supérieure ou égale à 800 points de base et d’un ratio de solvabilité compris entre 185% et 220% pour la même période.

A la veille de cette journée investisseurs, le réassureur français a été visé par une offre publique d’achat de son premier actionnaire, Covéa. Ce poids lourd de l’assurance mutualiste en France lui proposait d’acquérir ses actions au prix unitaire de 43 euros, soit environ 30% de plus que le cours moyen du réassureur ces trois derniers mois.

Cette proposition a été refusée mardi à l’unanimité par le conseil d’administration du groupe Scor.

Scor est dirigé par Denis Kessler, figure de l’assurance et du patronat français. Le groupe, dont le cours a bondi depuis l’annonce de l’offre publique d’achat, était valorisé mardi à 7,4 milliards d’euros en fin de séance contre 6,8 milliards lundi à la clôture.

Scor, qui avait frôlé la faillite au début des années 2000 après les attentats du World Trade Center, a mené au pas de charge une profonde réorganisation depuis et revendique désormais le titre de quatrième réassureur mondial, opérant dans 160 pays dans le monde avec une forte présence dans le secteur de la réassurance vie. Il emploie 2.800 salariés.