Savoir utiliser un défibrillateur au cas ou…

    On se souvient de la campagne de sensibilisation « Ensemble, sauvons des vies » lancée par le groupe de protection sociale Vauban Humanis le 15 septembre dernier. C’était la première fois qu’un acteur privé offrait et installait des défibrillateurs. Depuis, d’autres acteurs ont suivi. Cela fait progresser la « cause » des défibrillateurs en France.

    Pour sa part, Vauban Humanis entre dans une seconde phase : fort de ses retours d’expérience auprès de 6 500 personnes déjà sensibilisées aux « gestes qui sauvent », le groupe veut faire vivre son parc de 75 défibrillateurs (155 d’ici fin 2009) installés autour d’actions fréquentes et ciblées. Le prochain rendez–vous est fixé à la Condition Publique à Roubaix. D’autres événements suivront jusqu’en décembre 2009.

    Vauban Humanis mène une campagne active pour faire « vivre » son parc de 75 défibrillateurs installés. Son objectif : sensibiliser le public le plus large possible, notamment celui qui est très éloigné, dans son quotidien, des accidents cardio – vasculaires.

    Un endroit populaire, joyeux et fréquenté

    Pour lancer sa nouvelle campagne de sensibilisation, Vauban Humanis a investi un endroit populaire, joyeux et très fréquenté, le Bal des Beaux Dimanche qui a lieu à l’endroit même où un défibrillateur a été installé, par Vauban Humanis, il y a quelques mois à la Condition Publique. Le bal du 5 avril sera marqué par la présence du chanteur Kabyle RAMDAN ALIWAT, qui viendra interpréter des morceaux de son premier album « Yelisn-tizi-uzu ».

    Pourquoi alors avoir choisi ce bal ultra – festif qu’anime chaque mois la Compagnie Tire – Laine (Arnaud Van Lancker dit Nono et toute son équipe) pour sensibiliser le public aux gestes qui sauvent ? D’abord, parce que c’est un lieu populaire d’affluence où se croisent des gens venus de partout, ayant du temps et donc ouvert à des messages liés à la prévention. Ensuite, parce que, dans cet univers où dansent parents et enfants sur un air de fête, le caractère – à priori – anxiogène des défibrillateurs s’efface et le message passe facilement : « Il existe des gestes simples à connaître » pour faire fonctionner un défibrillateur automatique externe, sans formation particulière et dès l’âge de 10 ans. La connaissance de ces gestes est décisive…

    A chaque minute écoulée, 10 % de chances de survie sont perdues

    Le facteur principal de survie est en effet le délai d’intervention de la défibrillation. A chaque minute écoulée, 10 % de chances de survie sont perdues. On comprend alors que le public le plus large se doit d’être formé pour intervenir sans hésitation, s’il devait être témoin d’un arrêt cardiaque. C’est dans cette perspective que Vauban Humanis poursuit son initiative et prépare ainsi le plus grand nombre de personnes à anticiper ce type d’intervention.

    Rendre l’utilisation d’un défibrillateur aussi commune que celle d’un extincteur

    Deux démonstrations de l’utilisation du défibrillateur auront lieu le 5 avril au Bal des Beaux Dimanches à la Condition Publique à 15 H 30 et à 17 H 00 menées en collaboration avec la Condition Publique et les services de santé de la Ville. Elles prennent dans ce lieu particulier toute leur coloration sociale citoyenne et responsable. Avec en ligne de mire la prévention et la volonté de Vauban Humanis de rendre la présence d’un défibrillateur et son utilisation aussi commune que l’est celle aujourd’hui d’un extincteur. Dans cette logique, Vauban Humanis installera 80 nouveaux défibrillateurs en accès public en 2009, soit un total de  155 défibrillateurs fin 2009. Rendez – vous donc dimanche pour deux démonstrations « aux gestes qui sauvent » dans une ambiance musette et musique tzigane. Une première en matière de prévention !

    Deux démonstrations d’utilisation d’un défibrillateur auront lieu le dimanche 5 avril au Bal des Beaux Dimanches à la Condition Publique à 15 H 30 et à 17 H 00.