Sauvetage AIG / Réforme : La Fed annonce au Congrès qu’elle ne veut plus réitérer l’expérience de l’assureur

    Un dirigeant de la Réserve fédérale des Etats-Unis a affirmé jeudi au Congrès que la banque centrale ne voulait plus répéter l’expérience AIG qui l’avait vu contrainte à assumer la responsabilité du sauvetage de l’assureur, en l’absence d’une autorité compétente pour cela.

    La Fed “n’est pas bien placée, et ne cherche pas à servir d’administration chargée du redressement des institutions systémiquement importantes dans le cadre de la nouvelle architecture” de la régulation financière, a expliqué lors d’une audition au Sénat l’un des gouverneurs de la Fed, Daniel Tarullo.

    La réforme de la régulation financière présentée par le président Barack Obama cherche à éviter la répétition de ce scénario, d’abord en surveillant plus étroitement les activités des institutions financières majeures, et ensuite en instituant une autorité publique chargée du redressement, hors du cadre de la loi sur les faillites, de celles qui menacent de s’effondrer. “Après les expériences Lehman et AIG, il y a peu de doutes qu’il faille une troisième possibilité autre que le choix entre une faillite et un sauvetage” public, a avancé le gouverneur.

    Au lendemain de la faillite de la banque d’affaires Lehman Brothers en septembre, la Fed avait dû venir au secours à AIG par le biais d’un prêt, et attend depuis que l’assureur rétablisse ses finances pour se faire rembourser. M. Tarullo a suggéré aux parlementaires que l’autorité publique chargée du redressement des institutions en danger ait le pouvoir d'”exiger que les actionnaires supportent les pertes et que soit restituée aux créanciers au moins la valeur liquidative de leurs créances”.

    Il a souhaité que l’Etat puisse “imposer des ajustements aux créanciers et aux actionnaires de la société concernée, soit directement, soit en transmettant l’institution à une nouvelle entité, quand cela est cohérent avec le but suprême de protéger le système financier et l’économie en général”.

    AFP