Santé : Hausse des dépenses assumées par les organismes complémentaires

Selon la Drees, la part des dépenses de santé assumée par les organismes complémentaires a connu une hausse de 0,2 points en 2011. Une tendance qui résulte du désengagement progressif de la sécurité sociale.

Ce n’est une surprise pour personne mais les chiffres de la Drees sont formels. La Sécurité sociale se désengage progressivemet du financement des dépenses de santé au profit des complémentaires. En 2011, les remboursements de la Secu représentaient 75,5% des dépenses de santé, en recul de 0,2 points par rapport à 2010. Un déclin compensé par l’intervention croissante des complémentaires, dont les dépenses ont atteint 26Mds d’euros l’année dernière. Elles ont ainsi assumés 13,7% des dépenses médicales, soit une hausse de 0,2 points.

La raison de cette tendance ? Pour les soins de ville et les soins hospitaliers, c’est le relèvement de 91 à 120 euros du seuil d’application du forfait de 18 euros sur les actes lourds qui est en cause. Surtout, l’accroissement régulier de la prise en charge par les complémentaires de biens médicaux à l’évolution dynamique, comme l’optique, explique cette tendance.

Les ménages sont néanmoins à l’abri de cette évolution. La part des dépenses qui reste à leur charge est stable, à hauteur de 9,6%.