Santé collective : Accord sur une mutuelle de santé pour les salariés du transport routier

Les syndicats et les fédérations patronales du secteur routier ont signé un accord sur la création d’une mutuelle de santé obligatoire pour les 450.000 salariés du secteur, ont-ils annoncé mercredi.  

Cet accord a été signé par l’ensemble des syndicats de la branche (CFTC, CFDT, FO, FNCR, CGC) – sauf la CGT qui consulte encore ses adhérents – et par les organisations patronales TLF, OTRE et le FNTR.

Le ministre des Transports, Thierry Mariani, a salué mercredi « une étape importante » à l’ouverture des assises de la protection sociale du transport et de la logistique qui se tiennent mercredi et jeudi à Paris.

De son côté, la Fédération des entreprises de transport et de logistique de France (TLF) s’est félicitée de « cette belle avancée pour le secteur » dans un communiqué et a précisé que la « mise en œuvre effective dans les entreprises devra intervenir au 1er janvier 2013 ».

Pour l’OTRE, cet accord démontre « une nouvelle fois que le transport routier développe une politique sociale respectueuse de ses salariés ».

« Cette mutuelle rembourse très bien les besoins spécifiques de nos métiers comme l’ostéopathie, les addictions pour le tabac, les lunettes », a dit à l’AFP Thierry Douine, président de la confédération CFTC des transports.

Le syndicat a cependant regretté « la longueur des négociations » et rappelé « qu’il aura fallu pas moins de deux années consécutives pour aboutir à un texte équilibré ».

De son côté, la CFDT a déploré que cet accord « ne couvre pas l’ensemble des salariés, la logistique et le déménagement ayant refusé depuis le début des négociations de s’inscrire dans cette démarche ».

La mutuelle sera payée pour moitié par l’employeur et l’adhésion sera obligatoire.

Paris, 7 décembre 2011 (AFP)