Santé : Ciprès s’attaque à la branche Syntec

Déjà présent sur la branche à travers une offre en prévoyance, le courtier grossiste Ciprès décline sa gamme en santé.

Avec plus de 80.000 entreprises et 910.000 salariés la branche Syntec a de quoi faire briller les yeux des assureurs et intermédiaires spécialisés sur la santé et la prévoyance. La branche a d’ailleurs recommandés trois organismes au titre de la complémentaire frais de santé, à savoir Harmonie Mutuelle, Humanis Prévoyance et Malakoff Médéric Prévoyance. Malakoff Médéric a par ailleurs été désigné comme société apéritrice dans l’accord national du 7 octobre 2015.

Une recommandation, même à trois, signifie donc que la concurrence peut se ruer sur les entreprises de la branche et faire jouer la concurrence, à condition de respecter le cahier des charges.

C’est ce que compte faire Ciprès en lançant une couverture santé dédiée aux salariés Syntec, également ouverte aux bureaux d’études techniques, cabinets d’ingenieurs-conseils et sociétés de conseil relevant du régime de la Sécurité sociale Alsace-Moselle.

L’offre prose 3 socles collectifs, prise en charge à 50% au moins par l’employeur répondant au cahier des charges et complétées par des régimes optionnels pour le salarié, ses enfants et pouvant être étendus aux conjoints.

Pour séduire, Ciprés mise sur la proximité matérialisée par son réseau de 3.700 courtiers, la facilité de souscription (pas de délai d’attente, ni de condition d’âge) et des tarifs garantis 2 ans avec le régime de base salarié maintenu à 45 euros en 2017. Le grossiste mise également sur le couplage avec la prévoyance et propose un pack santé/prévoyance aux entreprises de la branche.