Santé : Assureurs et bancassureurs, gagnants de l’ANI

Dentiste
Could not resolve host: public.newsharecounts.com; Name or service not known

INFOGRAPHIE – Le paysage de la complémentaire santé s’est peu modifié en 2016, suite à la généralisation de la complémentaire santé, selon une étude de la Drees. Les assureurs et bancassureurs sont ceux dont le chiffre d’affaires sur les contrats collectifs a le plus augmenté entre 2015 et 2016.

La généralisation de la complémentaire santé d’entreprise a eu un impact limité sur le marché de la complémentaire santé en 2016, selon une étude de la Drees. Les contrats collectifs représentent 46% des cotisations collectées en santé en 2016, contre 44% en 2015.

Au total, le volume des cotisations en santé a augmenté de 638 millions d’euros (hors taxes). Concrètement, les cotisations des contrats collectifs ont augmenté de 912M d’euros et les cotisations des contrats individuels ont baissé de 274M d’euros. Selon les hypothèses de la Drees, la hausse du volume de cotisations se traduit par 1,5M de personnes supplémentaires couvertes.

Les assureurs et bancassureurs ont collecté 615M d’euros supplémentaires sur les 912M de plus enregistrés par le marché. Leur part de marché sur le marché des assurances collectives a progressé sensiblement, passant de 27,8% à 30%. Parallèlement, leur chiffre  d’affaires sur les contrats individuels a baissé de 177M d’euros. Mais « au total, les gains réalisés sur les contrats collectifs compensent nettement ces pertes », indique la Drees.

Les gains en collectif ont été très concentrés

La répartition du marché entre les différents acteurs reste relativement stable, avec une légère hausse pour les assureurs et bancassureurs, au détriment des mutualistes. « Les 9 organismes qui ont le plus accru leur montant de cotisations collectées entre 2015 et 2016 ont perçu 900 millions d’euros supplémentaires, soit autant que l’accroissement de l’ensemble du marché de l’assurance santé collective durant cette période », indique la Drees. Il s’agit de 5 assureurs/bancassureurs et 4 paritaires, selon les données de la Drees.

Cette étude nous apprend que le nombre d’organismes se réduit d’année en année. De 2015 à 2016, on compte 42 organismes complémentaires en moins. La rentabilité des contrats se maintient autour de 0,3% des cotisations collectées, soit 104M d’euros. En revanche, si la rentabilité des contrats individuels atteint 4,0%, celle des contrats collectifs est déficitaire de 4,0%.