Résultats semestriels : Le bénéfice semestriel de Bâloise recule, les objectifs sont confirmés

Le groupe d’assurances suisse Bâloise a réalisé au premier semestre un bénéfice en recul de 10,9%, légèrement supérieur aux prévisions des analystes, et a confirmé ses objectifs de croissance, a-t-il annoncé jeudi.

Le profit net a atteint 234,6 millions de francs suisses (154 millions d’euros), contre 263,2 millions un an plus tôt, a précisé l’assureur bâlois dans un communiqué. Le résultat est légèrement supérieur aux prévisions des analystes interrogés par l’agence financière AWP, qui tablaient sur un bénéfice de seulement 228,4 millions.

Entre janvier et juin, les primes ont progressé de 0,5% à 5 milliards, tandis que le ratio combiné (rapport des frais de gestion et du coût des sinistres sur le total des primes encaissées) s’est amélioré de 1,7 point de pourcentage à 90,6%.

“Nous sommes en bonne voie d’atteindre notre objectif qui consiste à devenir d’ici 2012 l’un des assureurs européens bénéficiant d’un des plus forts taux de croissance”, a estimé le directeur général Martin Strobel, ajoutant que le coeur de métier du groupe était “en pleine forme”.

En Allemagne, l’assureur helvétique a vu ses primes reculer de 7,2% à 1,2 milliard et de 3,2% à 412,1 millions en Belgique, tandis qu’elles ont quasiment stagné à 82,1 millions en Autriche, Croatie ainsi qu’en Serbie, et elles ont progressé de 7,9% à 64,3 millions au Luxembourg.

Bien que Bâloise s’attende cette année à des “marchés toujours volatils et une évolution conjoncturelle incertaine”, le groupe a confirmé ses objectifs de croissance, soit un rendement de capitaux propres de 15% et une augmentation, non chiffrée, de son bénéfice par action.

Le groupe table également sur un ratio combiné “nettement” inférieur à 100% dans l’assurance dommage. Pour les analystes de la banque Wegelin, le résultat présenté par Bâloise est “solide”, notamment le ratio de solvabilité de 209% et le ratio combiné qui devraient “réjouir les investisseurs”.

AFP