Résultats : CNP dit avoir “absorbé tous les effets des crises passées”

Le siège de CNP Assurances à Paris

Sur les 9 premiers mois, le premier assureur de personnes en France, CNP Assurances, améliore son mix produits et ses marges sur affaires nouvelles.

CNP Assurances a réalisé un bénéfice net part du groupe en hausse de 3,6% sur les neuf premiers mois de l’année à 811M d’euros, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Sur la même période, l’activité de l’assureur a progressé de 5,7% à 20,50Mds d’euros (+7,3% à périmètre et changes constants) et son taux de marge sur affaires nouvelles est passé de 11,6% en 2012 à 13,5% sur les 9 mois de cette année.

“Nous avons absorbé dans les dernières années tous les effets des crises passées et nous sommes à nouveau sur un rythme normal qui correspond à un environnement de taux bas“, a commenté Antoine Lissowski, directeur général délégué du groupe lors d’une conférence téléphonique, se refusant à donner des perspectives sur l’activité future du groupe.

Non-renouvellement des accords de distribution

Il a évoqué “une production qui n’est pas extrêmement forte mais qui est bien repositionnée sur des produits à fortes marges et donc nous avons passé, du point de vue en tout cas de CNP Assurances, la crise ouverte en 2007 et nous avons aujourd’hui un business mix qui correspond à ce qu’il faut faire dans une compagnie d’assurance vie”, a-t-il poursuivi. Mais il a refusé de commenter l’annonce mercredi par le patron de BPCE François Pérol du non-renouvellement des accords de distribution qui lient les deux groupes jusqu’à fin 2015. CNP Assurances distribue ses contrats en France via deux réseaux de distribution, les Caisses d’Epargne et La Banque postale. Sur les neuf premiers mois, l’Ecureuil a généré un chiffre d’affaires de 5,62Mds (+6,3%) et La Banque postale de 6,28Mds (-7,9%).

Entre janvier et septembre, la collecte nette du groupe est positive à 691M d’euros, mais en France elle est négative (-1,08Md d’euros) du fait d’une baisse de 1,8% du chiffre d’affaires “concentrée sur le segment épargne en euro“. Sur le segment unités de comptes en France, l’activité a progressé de 17,8% grâce notamment à La Banque postale et la collecte nette est positive de 290M d’euros.

Amérique Latine et Danemark

En Amérique latine, l’activité s’est améliorée de 7,9% (+22,4% à périmètre et changes constants) à 2,3 milliards d’euros “grâce à la bonne dynamique des activités retraite et assurance emprunteur au Brésil”. En Europe hors de France, le groupe a conclu un important contrat de retraite collective au Danemark (490 millions d’euros) et constaté une reprise en Italie. L’assureur a indiqué que les performances enregistrées entre janvier et septembre sont “en ligne” avec ses axes stratégiques. A savoir une amélioration du mix produits en France et une poursuite de la croissance en Amérique latine. Le résultat brut d’exploitation (RBE) a progressé de 4,3% à 1,69Md d’euros. Son coefficient d’exploitation s’est amélioré à 37%, contre 38,2% auparavant et ses frais généraux sont restés “quasi-stables” à 659M.

AFP