Résultats : Les bénéfices de Travelers grimpent de 73% en 2012 malgré Sandy

Pour l’assureur américain Travelers, 2012 s’est annoncée bien meilleure que 2011 marquée par de violentes catastrophes naturelles.

La facture liée aux cat’nat’ a pesé nettement sur moins Travelers en 2012 qu’en 2011. Son bénéfice net annuel a bondi sur un an de 73% à 2,47Mds de dollars.

2012 a été marqué par le passage de l’ouragan Sandy qui a frappé le nord-est des Etats-Unis le 29 octobre. Cette catastrophe lui a coûté 669M de dollars.

 Munich Re et Swiss Re avaient évalué les pertes assurables liées à Sandy à 65Mds de dollars.

Sandy : 669M de dollars

Pour Travelers, le coût de 669M de dollars découle d’une perte avant impôts et réassurance de 1,024Md de dollars. Conséquence : le bénéfice net trimestriel a été divisé par près de deux, à 304M de dollars sur la période, soit 78 cents par action.

Mais pour comparaison, la facture cat’cat’ dollars liée aux catastrophes naturelles de 2011 (inondations en Floride, de gigantesques incendies dans le Colorado et des averses de grêle au Texas), lui avait coûté 68M de dollars.

« Nous sommes très satisfaits de nos résultats trimestriels et annuels au vu  de l’ouragan Sandy », considéré comme l’une des plus grosses catastrophes  naturelles aux Etats-Unis après Katrina en 2005, a commenté Jay Fishman, le  PDG du groupe, cité dans le communiqué. Il s’est aussi félicité de la stratégie constante et sélective de hausse des primes pratiquée par le groupe.

Dividendes en hausse

Au final, la charge liée aux catastrophes naturelles en 2012 s’élève à 1,2Md de dollars, c’est moins que les 1,7Md de dollars enregistrés en 2011. Le chiffre d’affaires de 2012 a progressé très légèrement sur un an à 25,74Md de dollars, supérieur toutefois aux 22,37Md prévus en moyenne par les analystes.

Fort de cette solide performance, l’assureur a confirmé qu’il allait gâter ses actionnaires. Il va notamment racheter ses propres actions pour 1,45Md de dollars en 2012 et leur verser un dividende, dont 46 cents par action au quatrième trimestre.