Résultats : KBC repasse dans le vert au 3T grâce à une diminution du risque

Le bancassureur belge KBC a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre grâce notamment à une diminution du risque et un renforcement de son capital, selon des résultats publiés jeudi.

Le groupe enregistre un résultat net de 531M d’euros contre une perte nette de 1,58Md l’an dernier à la même époque.

Le résultat sous-jacent, qui exclut les éléments exceptionnels ou non-opérationnels, est de 406M d’euros contre une perte nette de 248M d’euros un an plus tôt. C’est mieux que les attentes des analystes interrogés par DowJones Newswires, qui anticipaient un résultat sous-jacent de 345M d’euros.

A 1,9 milliard d’euros, les revenus nets globaux dépassent également les  attentes des analystes (1,79Md).

Sur les neuf premiers mois de l’année, KBC réalise un bénéfice net de 372M d’euros contre une perte nette de 424M d’euros sur la même période de 2011.

Le troisième trimestre « se caractérise par la bonne marche des activités, une réduction substantielle du risque et un nouveau renforcement de notre position de capital et de liquidité, » souligne le patron du groupe, Johan Thijs, dans un communiqué.

KBC a en effet réduit son exposition aux emprunts d’Europe méridionale et la volatilité de son bénéfice en limitant son exposition aux CDO, des obligations dérivées de certains crédits, explique-t-il. Ce portefeuille de CDO avait fortement pénalisé le groupe en 2011.

KBC a également enregistré « une bonne performance commerciale » sur ses marchés domestiques, en l’occurrence la Belgique et l’Europe centrale et orientale, note M. Thijs.

« Nous améliorons encore notre position de liquidité déjà robuste, » souligne-t-il également: le ratio de fonds propres durs (fonds propres et bénéfices mis en réserve, rapportés aux crédits consentis) s’inscrit à 14,7% au 3e trimestre, et le ratio crédits/dépôts atteint 82%.

BRUXELLES, 8 novembre 2012 (AFP)