Résultats 2018 T3 : Bénéfice en hausse, mais en dessous des attentes pour Scor

Denis Kessler, PDG de Scor

INFOGRAPHIES – Retour dans le vert pour Scor qui a enregistré un bénéfice net de 80M d’euros au troisième trimestre 2018 après une perte sèche de 267M d’euros un an plus tôt.

Le troisième trimestre 2017 avait été marqué par la série d’ouragans survenue dans les Caraïbes et le Golfe du Mexique. Les chiffres publiés par Scor faisaient alors ressortir le choc subi par le réassureur avec un bénéfice net déficitaire de 267M d’euros.

Un an plus tard, le groupe dirigé par Denis Kessler a retrouvé des couleurs et publie un résultat net de 80M d’euros pour la période s’étalant de juillet à septembre 2018, légèrement en dessous des attentes du marché (102M d’euros). Depuis le début de l’année, le bénéfice s’établit ainsi à 342M d’euros, contre 25M d’euros pour les 9 premiers mois 2017.

Sur le plan commercial, les indicateurs sont également au vert avec une croissance des primes brutes émises de 7,4% (à taux de change constant) à 11,336Mds d’euros, portée « par l’élargissement et l’approfondissement des fonds de commerce des deux divisions du groupe » : vie (+9%) et P&C (+5%).

Pour la branche P&C, le groupe indique dans un communiqué que la performance commerciale provient principalement des États-Unis. En vie, « elle s’explique notamment par le développement de l’activité en Asie-Pacifique d’une part, où la division connait une progression de 29 % par an depuis 2016, et dans le domaine des Solutions financières d’autre part, reflet d’une demande soutenue aux États-Unis et dans la région Asie-Pacifique (plus particulièrement au Japon et en Chine) ».

Conséquence d’un début d’année plus calme sur le front des évènements climatique, le ratio combiné repasse sous les 100% (98%) après avoir atteint 136% au 30 septembre 2017. Enfin, le niveau de capitaux propres grimpe de 1,5% à 6.118M d’euros, permettant au groupe d’afficher un ratio de solvabilité de 222%, légèrement au-dessus de la fourchette prévue par le plan stratégique Vision in action.

« Scor enregistre une très solide performance au cours des neuf premiers mois de 2018. En excluant l’impact de la réforme fiscale américaine, le Groupe dépasse les objectifs de rentabilité et de solvabilité du plan Vision in Action, en dépit des nombreuses catastrophes naturelles survenues dans différentes régions du monde au troisième trimestre. Cette performance témoigne de la pertinence de notre stratégie, fondée sur un appétit au risque maîtrisé, une discipline de souscription rigoureuse et une protection du capital efficace. Le groupe est en excellente forme et en bonne voie pour atteindre les objectifs de Vision in Action », déclare Denis Kessler, PDG du réassureur, dans un communiqué.