Résultats 2017 T1 : Munich Re sauve le trimestre grâce à ses placements financiers

Le leader mondial de la réassurance, l’allemand Munich Re, a confirmé mardi ses prévisions pour l’année 2017 après un premier trimestre porté par ses placements financiers, compensant les surcouts liés aux catastrophes naturelles.

Munich Re, dont le cœur de métier est d’épauler les assureurs contre les risques qu’ils encourent, table toujours sur un bénéfice net annuel « dans une fourchette de 2,0 à 2,4 milliards d’euros« .

Pour des entrées de primes brutes, l’équivalent du chiffre d’affaires dans le secteur de l’assurance, il vise entre 48 et 50 milliards d’euros. De janvier à mars 2017, le réassureur a engrangé un résultat net part du groupe de 554 millions d’euros, contre 430 millions d’euros un an plus tôt. Le résultat opérationnel a quant à lui atteint 952 millions d’euros, en progression de 31% sur un an.

« Nous sommes très satisfaits du résultat trimestriel et sommes sur le bon chemin pour réaliser notre objectif de résultat annuel« , affirme le directeur financier Jörg Schneider, cité dans un communiqué.

La tempête « Debbie » qui s’est abattue en début d’année sur l’Australie a coûté 100 millions d’euros à Munich Re. En tout, les catastrophes en tout genre ont causé des remboursements à hauteur de 403 millions d’euros sur le trimestre, soit quatre fois plus qu’à période comparable l’an passé. Le groupe mentionne à cet égard une accumulation de sinistres de petite importance aux États-Unis.

Mais fort d’un portefeuille de placements d’une valeur comptable dépassant 220 milliards d’euros, le réassureur a récolté un résultat financier de 2,2 milliards d’euros, en forte hausse sur l’an dernier (1.6 milliard d’euros) en ayant renforcé l’exposition en actions au détriment de placements sans risques moins rémunérateurs.

La branche santé, encore déficitaire au premier trimestre de l’an dernier, a vu son résultat repasser dans le vert, avec un bénéfice opérationnel de 90 millions d’euros.