Résultats 2017 T1 : Forte poussée du bénéfice net pour Aegon

L’assureur néerlandais Aegon a publié jeudi un bénéfice net au premier trimestre 2017 en hausse de 164%, en raison de gains plus élevés et d’une amélioration des actifs dite « de juste valeur », et poursuit son programme de réduction des coûts.

Le bénéfice net s’élève à 378 millions d’euros, relevé par une dépréciation d’actifs dite « de juste valeur » de 53 millions d’euros, contre 358 millions d’euros un an plus tôt, suite notamment à une réévaluation positive de l’immobilier aux Pays-Bas, a indiqué le groupe dans un communiqué. Le retour sur fonds propres (ROE) a atteint 7,2% et le ratio de solvabilité II reste stable à 157%. Aegon a engrangé un chiffre d’affaires de 488 millions d’euros, en hausse de 6%, grâce à la baisse de 7% des dépenses aux Etats-Unis.

Le programme américain de réduction des coûts a permis d’atteindre un niveau d’économies annuelles de 136 millions de dollars, notamment avec un plan de départs volontaires et la fermeture planifiée de plusieurs sites. Aegon a annoncé en décembre son intention de doubler la réduction totale de ses coûts aux Etats-Unis de 150 millions de dollars à 300 millions de dollars d’ici 2018. Le groupe souhaite atteindre un retour sur fonds propres (ROE) de 10% d’ici 2018 « par un programme global de réduction des coûts de 350 millions d’euros d’ici 2018 et par un retour de 2,1 milliards d’euros de capital aux actionnaires dans la période 2016-2018 ».

Aegon annonce par ailleurs qu’il dévoilera « un plan compréhensif sur la position du capital néerlandais et le progrès dans les mesures de gestion » lors de la publication des résultats du second trimestre. « Nous reconnaissons la nécessité d’augmenter davantage nos matelas de capitaux aux Pays-Bas », a souligné Alex Wynaendts, directeur exécutif du groupe, cité dans le communiqué. « Nous sommes engagés à maintenir une position de solvabilité solide dans notre unité néerlandaise en améliorant le profil de risque, en optimisant le portefeuille et en fournissant un support de capital collectif. »