Résultats 2017 T1 : Euler Hermes enregistre un bénéfice net en baisse de 12,8%

L’assureur-crédit Euler Hermes a dégagé au premier trimestre un bénéfice net de 88,2 millions d’euros, en baisse de 12,8% par rapport à l’an dernier où sur la même période le groupe avait profité d’une plus-value exceptionnelle, selon un communiqué publié vendredi.

La filiale de l’assureur allemand Allianz avait alors tiré de la vente de titres du groupe allemand Bürgel une plus-value avant impôts de 24,3 millions d’euros. Hormis cet élément, le bénéfice net ressort en hausse de 11,9%.

Le chiffre d’affaires a reculé de 0,6% à 656,3 millions d’euros, subissant notamment une baisse d’activité dans la région Asie Pacifique (-9,1% à 35,3 millions d’euros) où le groupe dit avoir revu ses ambitions de croissance à la baisse ainsi qu’au Moyen-Orient.

La région Amérique affiche la meilleure progression commerciale (+5,3% à 89,8 millions d’euros) tandis que le premier marché du groupe la zone Allemagne-Autriche-Suisse voit ses ventes reculer (-1,6% à 177,7 millions d’euros) tout comme dans le périmètre Pays méditerranéens et Afrique (-1,5% à 88,8 millions d’euros).

Au niveau opérationnel, le ratio combiné net (indemnisation des sinistres et frais généraux ramenés aux primes perçues) est en revanche flatté par une amélioration de la fréquence des sinistres, ressortant en baisse de 0,9 point à 78,4%.

« Nous avons mis en place en 2016 plusieurs actions visant à protéger notre rentabilité, et nous commençons à en voir les résultats. La performance commerciale, notamment la souscription de nouvelles affaires, montre quelques signes de reprise, même si cela ne se reflète pas encore dans les états financiers du groupe« , a déclaré Wilfried Verstraete, président du directoire d’Euler Hermes, cité dans le communiqué.

Estimant l’environnement économique incertain malgré quelques signes encourageants de reprise, le groupe entend « poursuivre sa politique sélective de souscription des risques », c’est-à-dire refuser des clients jugés trop risqués, et accélérer sa transformation numérique au cours de l’année.