Résultats 2017 T1 : Bénéfice en recul de 9% pour Generali

L’assureur italien Generali a indiqué jeudi avoir vu son bénéfice net reculer de 9% au premier trimestre, à 535 millions d’euros, un chiffre inférieur aux attentes, mais a annoncé une nouvelle stratégie en matière de gestion d’actifs.

Selon le consensus Factset Estimates, les analystes tablaient sur 607 millions d’euros. Generali, qui a fait état d’un bénéfice net « solide », a expliqué cette baisse par des rendements moindres d’investissements, notamment sur des obligations et dans le secteur immobilier, et par l’impact plus important de la fiscalité.

Le bénéfice opérationnel a en revanche progressé de 4,2%, à 1,2 milliard d’euros, une hausse qualifiée de « significative » par l’assureur. Le taux de rentabilité annualisé des capitaux propres (ROE) a atteint 13,6%, en hausse de 0,1 point par rapport à décembre, en ligne avec les objectifs du groupe, qui vise un ROE supérieur à 13%. Le ratio économique de solvabilité du troisième assureur européen s’élève à 195%, contre 194% fin 2016.

Les assureurs européens font face à un contexte compliqué en raison notamment des faibles taux d’intérêt, qui affectent la rentabilité de leurs placements financiers. « Les résultats du premier trimestre confirment les excellentes performances du groupe en terme de profitabilité et de solidité patrimoniale », a affirmé le directeur financier Luigi Lubelli, cité dans le communiqué. « Dans un contexte de volatilité persistante des marchés financiers et de taux d’intérêts bas, et en l’absence de catastrophes l’année passée, Generali a continué à mener une gestion disciplinée et efficace du coeur de son activité », a-t-il noté.

Generali a par ailleurs annoncé une nouvelle stratégie dans la gestion d’actifs, secteur sur lequel ses concurrents Allianz et Axa ont déjà misé depuis plusieurs années. L’objectif est d’atteindre 500 milliards d’euros d’actifs gérés d’ici 2020, avec un bénéfice net de 300 millions d’euros pour la division dédiée.