Résultats 2016 T1 : Bénéfice net en baisse de 15% pour Swiss Re

Le réassureur helvétique Swiss Re a dévoilé vendredi des chiffres meilleurs qu’attendu pour le premier trimestre, malgré un bénéfice net en baisse face à la pression des taux bas et des pressions sur les tarifs.

Sur les trois premiers mois, son bénéfice net s’est inscrit en baisse de 15%, à 1,2 milliard de dollars, a-t-il indiqué dans un communiqué. Les primes et commissions encaissées se sont toutefois étoffées de 5% à 7,9 milliards de dollars, a précisé le groupe zurichois, expliquant qu’il a bénéficié de souscriptions solides.

Les analystes interrogés par l’agence suisse AWP tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 972 millions de dollars et des primes de 7,7 milliards. La réassurance dommages, sa plus grosse division, a vu son bénéfice net reculer de 27% à 587 millions, malgré le faible nombre de catastrophes naturelles.

Ses activités vie ont par contre vu leur bénéfice bondir de 56% à 321 millions, dopées par le rachat du britannique Guardian Financial Services, une société de portefeuille d’assurance fermé, c’est-à-dire qui n’acceptent plus de nouveaux clients.

« L’environnement dans son ensemble est resté difficile durant le premier trimestre », a reconnu Michel Liès, son directeur général, cité dans le communiqué. « Les taux d’intérêt bas et les prix déclinant dans la réassurance ont continué de marquer l’intégralité du secteur », a-t-il ajouté. En avril, le volumes de renouvellement des contrats s’est accru de 13%. L’érosion des prix a ralenti, a précisé le groupe alors que les tarifs dans le secteur de la réassurance ont été orientés à la baisse dans la mesure où les catastrophes naturelles couvertes par le assurances ont été moins nombreuses.