Résultats 2016 T1 : Baisse du bénéfice net de Munich Re

Le groupe allemand Munich Re, poids lourd mondial de la réassurance, a revu en baisse mardi ses ambitions pour l’année 2016, après un recul des bénéfices au premier trimestre lié à des difficultés dans ses activités d’investissement.

Le groupe bavarois ne mise plus que sur un bénéfice net de 2,3 milliards d’euros cette année, contre un résultat attendu jusqu’à présent dans une fourchette allant de 2,3 à 2,8 milliards, a-t-il annoncé dans un communiqué financier.

Le réassureur avait déjà préparé les esprits à cette annonce la semaine dernière, en laissant miroiter un premier trimestre nettement moins bon qu’en 2015, dans un contexte de forte volatilité des marchés qui met à rude épreuve sa tâche de faire fructifier les primes versées par ses clients.

Entre janvier et mars, le bénéfice net du réassureur a été divisé par près de deux, à 430 millions d’euros, contre 790 millions enregistrés un an plus tôt, a fait savoir Munich Re mardi. Un résultat inférieur aux 634 millions attendus par les analystes interrogés par l’agence financière Bloomberg.

Les entrées de primes brutes, l’équivalent du chiffres d’affaires dans le secteur de l’assurance, sont elles en baisse de 4%, à 12,5 milliards d’euros, tandis que le bénéfice d’exploitation a fondu de 27%, à 726 millions d’euros.

Des résultats qui portent la marque d’une nette dégradation des performances de la division d’investissement, où le groupe a notamment essuyé des moindres gains qu’en 2015 sur les marchés à revenus fixes et actions, et des pertes plus élevées sur les marchés obligataires. « Les résultats du premier trimestre sont en dessous de nos attentes », a lui-même reconnu Jörg Schneider, le directeur financier du groupe cité dans le communiqué.

« Les trois premiers mois de l’année ont été marqués par un nombre de catastrophes inférieur à la moyenne. Pour autant, nous avons eu à faire face à des pressions significatives sur notre résultat d’investissement », a-t-il expliqué.