Résultats 2015 S1 : Les discussions avec la Banque Postale avancent pour CNP Assurances

CNP Assurances, premier assureur de personnes en France, s’est dit “extrêmement confiant” quant à l’avancée de ses discussions avec la Banque postale, au terme d’un semestre de bénéfices en hausse.

Le groupe a par ailleurs indiqué dans un communiqué jeudi que le pacte d’actionnaires le concernant, entre l’Etat, la Caisse des dépôts, la Banque Postale, le groupe BPCE et Sopassure, avait été renouvelé pour 2 ans, soit jusqu’à fin 2017.

“Les discussions (avec la Banque postale) sont constructives”, a expliqué le directeur général Frédéric Lavenir lors d’une conférence de presse, ajoutant que la situation était très différente de celle qui régnait lors des négociations avec son autre grand partenaire, BPCE, l’année dernière.

Les accords régissant le partenariat commercial avec la Banque postale et BPCE, les principaux réseaux de distribution de CNP en France, arrivent à échéance à la fin de l’année.

“L’accord finalement passé avec BPCE va changer notre modèle économique” en mettant davantage l’accent sur les activités de prévoyance/protection que sur celles d’épargne/retraite, a estimé M. Lavenir. Tant que l’accord avec la Banque postale n’est pas arrêté, CNP ne souhaite toutefois pas définir d’objectifs chiffrés et de nouveau plan stratégique.

“Dans quelques mois, nous aurons plus de visibilité pour préciser nos ambitions”, selon M. Lavenir. L’assureur planche toutefois sur plusieurs pistes, notamment le digital, la santé avec la prochaine généralisation d’une complémentaire pour tous les salariés (ANI), et l’assurance-emprunteur.

Déjà partenaire de la banque en ligne Boursorama sur ce segment, l’assureur a passé début juillet un accord avec sa concurrente ING Direct. Au premier semestre, CNP a dégagé un bénéfice net en hausse de 2,4%, à 615 millions d’euros, nettement meilleur qu’attendu par les analystes.

Chiffre d’affaires stable et collecte en unités de compte en progression

L’assureur, qui ne détaille pas ses résultats pour le deuxième trimestre, a bénéficié d’une bonne dynamique commerciale, notamment en Europe, ainsi que de l’intégration en Espagne de CNP Santander Insurance. Entre janvier et juin, le chiffre d’affaires de CNP a progressé de 2,9% à 16,2 milliards d’euros, et son produit net d’assurance de 4,4% à 1,22 milliard d’euros.

En France, le chiffre d’affaires est resté stable et le semestre a été marqué par une forte progression de la collecte en unités de compte qui représente désormais 17,8% du total épargne/retraite (contre 11,6% au 1er semestre 2014).

Désormais, le stock d’épargne/retraite est constitué d’environ 12% d’unités de compte, selon CNP. La collecte nette en assurance-vie est ressortie positive à 132 millions d’euros. En revanche, les activités de prévoyance/protection ont baissé ce semestre (-7,5%) à cause du mouvement général de baisse des taux.

En Amérique latine, l’activité a bondi de 27,8%, tandis qu’en Europe hors France, le semestre a été marqué par un changement de périmètre (intégration de CNP Santander Insurance et cession de CNP BVP à Barclays) qui a contribué à la progression de 2% du chiffre d’affaires.

Au Brésil, deuxième pays de l’assureur, le projet d’introduction en Bourse des activités d’assurance de la banque publique Caixa Economico Federal, dans lesquelles CNP est majoritaire, “n’impactera pas le partenariat qui fonctionne très bien”, a précisé M. Lavenir.